Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

La bataille de Gaza au centre des municipales palestiniennes

Terresainte.net
30 août 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
La bataille de Gaza au centre des municipales palestiniennes
Capture d'écran de la vidéo de Hamas avec le mot-dièse « #Merci_Hamas ».

Le scrutin des élections municipales palestiniennes se tiendra le 8 octobre. Sur les réseaux sociaux la bataille de Gaza est engagée entre Hamas et Fatah.


(Jérusalem/n.h.) – « Aujourd’hui, nous travaillons à établir un comité central pour gérer la campagne électorale » a déclaré Abdullatif al-Kanou’, un porte-parole du Hamas, tout en niant que Hamas ait déjà ouvert sa campagne officielle.

L’utilisation généralisée des réseaux sociaux aux élections palestiniennes a mis la bande de Gaza, gouvernée par le Hamas depuis 2007, au centre des campagnes électorales. Il s’ensuite une bataille de mots et d’images déclenchée par une série de vidéos du Hamas. Gaza est après tout est l’une des trois villes palestiniennes les plus importantes de part sa population et son symbole politique.

Le message de Hamas, suite à des années d’occupation israélienne, de siège et derésistance, est d’un optimisme sans relâche. Deux phrases clés ont également été utilisées  avec les  hashtag sur Twitter et Facebook: « Merci Hamas » et « Gaza est la plus belle ».

Les vidéos du Hamas, soigneusement filmées avec des drones et de la musique pop, mettent en scène une Gaza en contradiction avec la réalité. Elles montrent une Gaza prospère alors qu’elle est broyée par le chômage, que les coupures de courant sont quotidiennes et que les bâtiments bombardés pendant la guerre sont toujours en ruine.

À la place, les scènes dynamiques filmées du ciel montrent une corniche en bord de mer, des immeubles de bureaux éclairés, un parc d’attractions et les universités ouvertes par le Hamas, des travailleurs municipaux au travail et les sauveteurs en poste sur les plages.

En réponse, le Fatah – le parti du président palestinien, Mahmoud Abbas, qui gouverne en Cisjordanie – a réédité les vidéos pour montrer ce que lui croit être la réalité après une décennie de control du Hamas. Promettant qu’il reconstruira une Gaza, aujourd’hui en ruines.

Dans la version du Fatah, en utilisant le même hashtag « Merci Hamas » mais cette fois avec ironie, les bombes israéliennes explosent sur les toits, les quartiers lourdement endommagés, la police du Hamas bat des femmes dans une mosquée. La vidéo est en résumé un mosaïque de décombres et de violences.

Les deux partis ont néanmoins une ligne de mire commune. Les 90 000 jeunes admissibles à voter pour la première fois. Et ils savent que pour les toucher, les vieilles méthodes de la propagande électorale ne suffisent plus. Dans une Gaza battue et desséchée, le Fatah et le Hamas sont regardés avec méfiance par les 1,8 millions de Gazaouis.

Ce qui semble certain, c’ est que la bataille ne va que s’intensifier alors que les deux partis mettent en place un plan sur les réseaux sociaux pour s’approprier leurs niches respectives. « Les officiels reconnaissent que ces élections seront les premières à s’affronter sur les réseaux sociaux »,  a déclaré Khaled Safi, un consultant média soutenant le Hamas. « Des statistiques de 2015 indiquent que 1,7 million de palestiniens sont sur Facebook, a-t-il souligné, parmi lesquels de nombreux jeunes utilisant ces réseaux comme leur principale source de nouvelles et d’information. »