Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

La campagne SISO contre l’occupation est lancée

Terrasanta.net
16 septembre 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
La campagne SISO contre l’occupation est lancée
Le mouvement SISO réclame la fin de l'occupation israélienne des territoires palestiniens pour le mois de juin 2017.

"Quittons les territoires palestiniens occupés d’ici à juin 2017". Avec un appel signé par 500 personnalités israéliennes la campagne du mouvement « Save Israël - Stop the Occupation » - SISO - est lancée.


(M.B.) – La campagne du mouvement « Sauvons Israël – Arrêtons l’occupation » a été lancée par un appel public adressé aux juifs de la diaspora et signé par plus de 500 personnalités israéliennes du monde de la culture et des institutions. L’objectif de cette campagne : que les communautés juives de l’étranger élèvent leurs voix et demandent au gouvernement israélien qu’il exige le retrait des terres occupées avant le 5 juin 2017, date du cinquantième anniversaire de la guerre des six jours et de l’occupation militaire des territoires palestiniens.

Ont signé la pétition : le prix Nobel d’économie Daniel Kahneman, l’artiste Noah, les écrivains Amos Oz et David Grossman, 20 ambassadeurs israéliens (parmi lesquels Alon Liel, Elie Barnavi, Colette Avital, Ilan Baruch), des dizaines de parlementaires de l’envergure d’Avraham Burg, 48 des écrivains et des scientifiques ayant reçu les plus hautes récompenses de l’Etat d’Israël, comme l’angliciste Alice Shavit, 160 enseignants d’universités israéliennes comme l’historien Zeev Sterhell qui a rejoint le philosophe Avishai Margalit de l’Université de Princeton (Etats-Unis).

Selon une enquête menée ces derniers jours parmi les citoyens israéliens et publiée par le mouvement SISO avec l’appel, la majorité des juifs israéliens (75,7%) estiment que l’Etat d’Israël est responsable du sort des juifs de la diaspora, et que ceux-ci, à leur tour, sont responsables à hauteur de 78% de ce qui advient de l’Etat d’Israël. La majorité des juifs israéliens (66,8%) conviennent que le conflit avec les palestiniens influent négativement sur la condition des juifs dans le monde. « Israël est un Etat souverain et indépendant, mais de fait il n’est pas libre. Un Etat qui occupe et opprime un autre peuple depuis si longtemps ne peut pas véritablement être libre », a déclaré David Grossman en signant l’appel.

Aux côtés du chanteur David Broza, du réalisateur Amos Gitai ou encore de l’écrivain Sami Michael, figurent parmi les signataires des officiers supérieurs de l’armée israélienne : pour être exact, quatre généraux à la retraite : Amram Mitzna, Nathan Sharony, Zvi Kanor, Iftach Spector, et les colonels Shaul Arieli, Ze’ev Raz, Ben Ami Gov. Leur appel aux juifs de la diaspora se joint aux efforts de plus de 200 généraux israéliens à la retraite (ex- chefs militaires et des services du Mossad et du service des renseignements de la Shin Bet) qui, avec leur organisation « Commandants pour la sécurité d’Israël » ont mis au point un plan de retrait des territoires offrant toutes les garanties à l’Etat juif.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici