Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

La minorité copte à nouveau prise pour cible en Egypte

Terresainte.net
12 décembre 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
La minorité copte à nouveau prise pour cible en Egypte
Les cercueils des victimes couverts du drapeau égyptien avant leur entrée dans l'église Sainte Marie et Saint Athanase dans le quartier de Madinet Nasr ©Blogcopte

Tandis que la situation des chrétiens en Haute-Egypte est toujours précaire, l’attenant à la bombe perpétré au Caire place tristement la minorité chrétienne au devant de la scène dans la capitale égyptienne.


(Jérusalem/AP) –  25 personnes ont été tuées et 49 blessées par une explosion près de l’Eglise copte de Saint-Pierre et Saint-Paul du Caire. Il était 10 heures du matin, ce dimanche 11 décembre près de la cathédrale copte orthodoxe Saint-Marc, dont cette église est une dépendance, et c’était l’heure de la messe quand l’explosion s’est produite. Elle a soufflé le côté des femmes. Aussi, la quasi-totalité des victimes étaient des femmes de tous âges. Avec elle, six enfants sont aussi au nombre des victimes.

 «L’acte de terrorisme» – dont la présidence égyptienne parle – n’a pas été revendiqué, même si «des supporteurs de l’Etat Islamique ont célébré l’attaque sur internet», rapporte l’agence Reuters. Hier, le président Abdel Fattah Al-Sisi a déclaré trois jours de deuil national. En outre, le premier ministre Chérif Ismail a déclaré que « les musulmans et les chrétiens de la nation sont solidaires face à ce terrorisme noir », comme le rapporte Le Monde. L’imam d’Al-Azhar, le principal centre d’enseignement religieux sunnite de la capitale égyptienne, a condamné cette attaque.

Les faits ne sont pas encore clairs. Selon certains, la bombe était déjà cachée dans la chapelle. Cependant, selon les services de sécurité, elle a été jetée à l’intérieur de l’Eglise lors de l’invitation des fidèles à la prière, comme l’aurait rapporté un témoin.  Lorsque la police s’est rendue sur place, de nombreux manifestants se sont rassemblés devant l’église pour protester; la police a réprimé la manifestation.

Aujourd’hui le consensus copte autour du président Al-Sisi semble avoir diminué, indique Reuters. En 2013 la minorité copte avait en effet soutenu le général Al-Sisi, élu président en 2014 après la destitution de Mohamed Morsi. Dans le contexte tendu de ces derniers jours, il ne s’agit pas de la première explosion au Caire: deux bombes ont tué six policiers il y a deux jours.

La minorité chrétienne égyptienne copte constitue environ 10% de l’ensemble de la population du pays. Depuis longtemps elle est victime de discrimination et d’attaques en Egypte. Cette dernière attaque a été l’un des plus importantes depuis des années, après qu’en 2011, 21 fidèles avaient été tués à Alexandrie devant une église. De même en 2013, des affrontements entre fidèles chrétiens et musulmans avaient fait deux victimes juste devant la cathédrale de Saint-Marc.

Les funérailles ont lieu ce lundi 12 décembre en l’église Sainte Marie et Saint Athanase dans le quartier de Madinet Nasr.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici