Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Le rocher dorénavant visible pour les pèlerins

Marie-Armelle Beaulieu
18 janvier 2017
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Vous auriez voulu voir le tombeau ouvert ? Revenez visiter Jérusalem ! Car c’est quasiment le cas. Depuis le mois d’octobre une fenêtre ouvre sur le vrai rocher.


Nos travaux sont une tâche en cours d’exécution”. Quand elle en parle ainsi, la professeure Antonia Moropoulou veut dire que les décisions se prennent au fur et à mesure pour répondre aux besoins de sa mission.

Sa mission était de restaurer l’édicule “à l’identique”. Pourtant, dans la chambre funéraire un changement est apparu et un changement de taille.

Un changement mesurable même. Un mètre sur quarante centimètres. C’est la taille de la fenêtre qui a été installée dans la paroi intérieure sud. Pour cela, il a fallu couper le marbre afin d’installer à la place cette vitrine qui laisse voir directement le rocher de la tombe. Il est là depuis des millénaires, depuis la création du monde même. Il est l’unique témoin de la Résurrection avec Dieu le Père !

Officiellement, cette vitrine n’a pas été aménagée pour la joie et la foi des pèlerins. La plupart d’entre eux d’ailleurs, étant donné la brièveté de la visite dans la tombe, et puisqu’elle sera dans leur dos, la manqueront. Elle a été aménagée pour le contrôle permanent du degré d’humidité du reste du rocher à cet endroit.

Certains auraient voulu qu’une dalle de verre identique (autant vous dire qu’elle est blindée) soit aménagée en lieu et place de la dalle qui couvre le lit funéraire. Mais d’autres systèmes de circulation de l’air ont été aménagés à cet endroit et c’est une excellente chose. Du moins d’un point de vue théologique. Parce que le risque, à trop vénérer la pierre elle-même, est d’oublier que c’est la vacuité du tombeau qui fait notre joie. Et que même ce tombeau n’a fondamentalement pas besoin d’être le vrai tombeau. S’il ne l’était pas, cela n’enlèverait rien à notre foi qui nous fait proclamer qu’Il n’est pas ici parce qu’Il est ressuscité.

Reste que ceux qui sont entrés dans le tombeau durant les 60 h de l’ouverture vous le diront : “Il est un fait qu’aucune preuve scientifique n’a été établie à ce jour, mais étant donné l’expérience que nous avons tous vécue, quant à nous, il n’y a plus de place pour le doute.”

Terre Sainte n. 1/2017
Janvier Février 2017

Terre Sainte n. 1/2017

Découvrez le sommaire du numéro de Janvier Février 2017 de Terre Sainte Magazine.

Kassam Maadi

Comment les jeunes chrétiens palestiniens construisent -ils

Si on vous le demandait, diriez-vous que vous êtes français chrétien ou chrétien français ? Quelle idée saugrenue de se définir ainsi pensez-vous. En Terre Sainte, on n’a pas vraiment le choix...

Marie-Armelle Beaulieu

Bienvenus à bord

Editorial de ce numéro hors norme de Terre Sainte Magazine.

Nizar Halloun

Nous voulons que notre peuple reste ici, sur sa terre

Entretien avec l’évêque syriaque orthodoxe,  Mgr Mor Severios Malki Mourad.

 

Abonnements

Découvrir les tarifs et s’abonner.

Cliquez ici