Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Le Sanhédrin fait un retour en force: la Galilée

Arianna Poletti
11 avril 2017
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Le Sanhédrin fait un retour en force: la Galilée
Etudiant marquant le sentier de randonnée ©Gilad Cinamon, Israel Antiquities Authority.

Les randonneurs pourront marcher en découvrant des sites archéologiques en Galilée grâce à des nouveaux dispositifs interactifs. C'est l'idée du Sanhédrin trail, un chemin qui retrace l'histoire.


(Jérusalem) – Le Sanhédrin  fait un retour en force ! Après l’annonce il y a quelques mois de l’élection d’un nouveau sanhédrin, et celle d’un grand prêtre (des structures qui n’ont plus de validité dans le judaïsme contemporain de la majorité des juifs du moins), au tour de l’Etat juif de ranimer la flamme de cette institution religieuse.

Des milliers de volontaires et étudiants tracent un nouveau sentier pour traverser la Galilée « sur les traces du Sanhédrin ».  Ce sera l’un des plus longs chemins de rando d’Israël : 70 kilomètres. Soutenu par l’Autorité des Antiquités d’Israël, en collaboration avec le ministère de l’Education, il ne s’agira pas d’un simple sentier battu. Il sera le premier parcours interactif d’Israël qui permettra découvrir des sites archéologiques d’une façon inhabituelle. Grâce à une nouvelle application de réalité augmentée, les membres du Sanhédrin reviendront ainsi à la vie.

Le terme Sanhédrin vient du grec et il signifie littéralement « assemblée siégeant ». Cette institution représentait l’ancienne assemblée législative et judiciaire de Jérusalem, une sorte de parlement-cour disparu avec la diaspora juive. Le Sanhedrin était censé faire respecter la « Loi Juive » et des sages y siégeaient. Selon la tradition, cette institution a été fondé par Moïse dans le chapitre 24 de l’Exode. L’Ancien Testament en parle ainsi: « choisis-toi d’entre tout le peuple des hommes capables, craignant Dieu, des hommes fidèles, haïssant le gain déshonnête, et établis-les sur eux comme chefs de milliers, chefs de centaines, chefs de cinquantaines, et chefs de dizaines; Et qu’ils jugent le peuple en tout temps; s’il y a de grandes affaires, qu’ils te les rapportent; mais qu’ils jugent eux-mêmes toutes les petites causes. Allège ton fardeau, et qu’ils le portent avec toi » (Exode 18, 21 -22). Ils étaient les « juges » du Deutéronome, les « chefs » et les « hommes sages » (1, 15-16).
Dans le Nouveau Testament on retrouve le Sanhédrin. Après son arrestation au jardin de Gethsémani, Jésus a été interrogé et condamné à la crucifixion par ces « juges du peuple ». « Les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin cherchaient quelque faux témoignage contre Jésus, suffisant pour le faire mourir », on peut lire dans l’évangile selon Mathieu (26, 59). 

L’assemblée a été exilée en Galilée après la destruction de Jérusalem par les romains et la Grande Révolte du 70 après J.-C. Le sentier vise donc à retracer les sites associés aux membres du Sanhédrin, de la ville de Bet She’arim à la ville de Tibériade. Ainsi, il y a quelques semaines les étudiants des lycées de la région se sont mis au travail. Ils ont commencé à fouiller tout le long du cardo. Le parcours se répartira en cinq segments, idéalement cinq jours seront nécessaires pour le parcourir. Sur le trajet, les randonneurs auront la possibilité de trouver les reconstructions virtuelles des membres du Sanhédrin, qui guideront les visiteurs à la découverte des fouilles. Selon le directeur de l’Autorité des Antiquités d’Israël il s’agit « d’un parcours interactif spectaculaire pour des dizaines de milliers de randonneurs qui seront ainsi connectés à leur passé » en marchant.   

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici