Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Rasha Atamny première diplomate arabe musulmane israélienne

Arianna Poletti
12 avril 2017
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Rasha Atamny première diplomate arabe musulmane israélienne
Rasha Atamny devient à 31 ans la première diplomate arabe musulmane d'Israël. ©Twitter

Atamny représentera Israël en Turquie. Elle est citoyenne israélienne arabe musulmane, originaire de la ville arabe de Baqa al-Gharbiya. Elle prône la paix et veut avoir une "influence positive" dans ce monde. 


(Jérusalem) – Rasha Atamny a seulement 31 ans et déjà innove : elle sera la première diplomate musulmane à représenter Israël. Même si des femmes musulmanes citoyennes israéliennes travaillent déjà pour le Ministère des Affaires Etrangères,  i24news rapporte que « jamais aucune d’entre elles n’avait auparavant été nommé à l’étranger ».

La jeune femme représentera ainsi Israël à Ankara, en Turquie, rapporte le Times of Israel.  Elle sera « la première secrétaire de l’ambassade israélienne dans une nation musulmane influente ». Depuis l’accord de juin 2016 la Turquie et Israël se sont rapprochés « mettant fin à une brouille diplomatique qui a duré six ans ».

Atamny vient de la ville majoritairement arabe musulmane de Baqa al-Gharbiya, entre Tel Aviv et Haifa. Elle est en train de terminer son cours de formation au ministère, avant de partir pour la capitale turque. Elle a étudié la psychologie à l’Université Hébraïque de Jérusalem, pour ensuite devenir membre d’un club de simulation des Nations Unies.

Ainsi, elle a trouvé sa voie: « le concept de l’ONU me fascinait. A l’époque, je ne savais pas grand chose sur l’organisation mais je savais que moi, une fille ayant grandi à Baqa al-Gharbiya et ayant fait l’expérience du conflit israélo-palestinien et judéo-arabe dans ma chair, croyait et croit encore dans la paix entre les nations du monde » a-t-elle déclaré sur son blog. Elle est intéressée par « les droit de l’homme et en particulier les droits des femmes ». Son objectif est celui d’avoir une « influence positive dans le monde ».

Pendant une période de trois mois comme « jeune ambassadrice » d’Israël à l’ONU, elle a entendu les représentants des pays arabes critiquer Israël pour « violations systématiques des droits des femmes ». « Tandis que moi, une femme arabe et musulmane d’origine palestinienne, représentait Israël à l’Assemblée Générale des Nations Unies », raconte-t-elle.

Des hommes israéliens arabes – chrétiens et musulmans – ont déjà représenté Israël dans le monde. Une diplomate arabe chrétienne également, la fille de Selim Joubran, le seul juge arabe de la Cour Suprême israélienne. Rania Joubran a été la première femme arabe à travailler pour un ministère israélien à l’étranger. Des noms de diplomates israéliens d’origine palestinienne commencent à faire partie de la diplomatie israélienne, mais ils sont encore peu nombreux. Les citoyens arabes israéliens représentent pourtant  20% de la population selon le Bureau Central de Statistiques d’Israël. 

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici