Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

L’ombre des martyrs plane sur la cathédrale rénovée du Caire

Christophe Lafontaine
26 novembre 2018
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
L’ombre des martyrs plane sur la cathédrale rénovée du Caire
La cathédrale Saint-Marc des coptes, ré-inaugurée au Caire le 18 novembre 2018. Photo extraite de la page Facebook officielle du Coptic Orthodox Cultural Center

Les coptes orthodoxes d’Egypte ont inauguré au Caire le 18 novembre leur cathédrale Saint-Marc, rénovée pour son jubilé d’or.  De nouvelles icônes font mémoire des coptes tués lors des attentats de ces dernières années.


Il aura fallu trois ans de travaux et des centaines d’ingénieurs et d’artistes pour que la cathédrale Saint-Marc au Caire, puisse de nouveau ouvrir ses portes. Le 18 novembre dernier, entouré de dizaines d’évêques et de prêtres, le Patriarche des coptes orthodoxes a présidé la cérémonie d’inauguration de leur cathédrale, nouvellement restaurée. La date coïncidait avec les six ans de l’intronisation de Tawadros II, le 18 novembre 2012 et marquait aussi le jubilé d’or de la cathédrale.

Le 25 juin 1968, le président Gamal Abdel Nasser qui avait personnellement contribué au financement de la cathédrale, assista à la cérémonie d’inauguration aux côtés de l’empereur éthiopien Hailé Selassié.  Pour sa part, le pape catholique Paul VI avait, pour l’occasion, restitué à l’Eglise copte d’Egypte des reliques de Saint Marc, volées puis emportées à Venise en 828 et qui reposent aujourd’hui sous l’autel de la cathédrale Saint-Marc du Caire. Selon Ettore Vio, conservateur en chef de la Basilique Saint-Marc de Venise, il s’agit cependant de « reliques de contact », c’est-à-dire d’une étoffe qui a été mise en contact avec la tombe du saint apôtre qui selon la tradition copte a réuni la première communauté chrétienne d’Egypte et aurait créé l’Eglise d’Alexandrie, vers l’an 43. 

La cathédrale, bâtie dans le quartier d’Abbasia au milieu des années 60, sous le pontificat du pape copte Cyrille VI, mesure 144 mètres de long et environ 61 mètres de large. Elle est coiffée d’un imposant dôme qui ne faillit pas à sa mission d’illustrer la beauté et la royauté du Ciel. A l’époque de son édification, la nouvelle cathédrale devint le siège du pape d’Alexandrie et patriarche de toute l’Afrique et du siège de saint Marc, autrement dit celui du primat de l’Eglise copte orthodoxe.

Jusqu’à l’inauguration, à Noël dernier, de la nouvelle cathédrale de la Nativité du Christ au cœur de la « nouvelle capitale » administrative égyptienne, en périphérie du Caire, la cathédrale Saint-Marc était considérée comme la plus grande cathédrale d’Afrique et du Moyen-Orient, pouvant s’enorgueillir d’accueillir pas moins de 5000 fidèles.

Icônes

Les célébrations de ré-inauguration de la cathédrale Saint-Marc avaient été reportées à la mi-novembre suite à la mort de 7 pèlerins chrétiens (dont six coptes de la même famille), le 2 novembre dernier, durant un trajet en Bus dans la Province de Minya, dans le centre de l’Egypte. Les victimes ont été tuées par des hommes armés de l’Etat islamique (EI) près du monastère de Saint Samuel le Confesseur.

C’est dans cette ambiance d’affliction que les coptes égyptiens ont célébré la réouverture de leur cathédrale cairote dont les abords ont été placés sous un solide dispositif de sécurité. Les coptes, qui représentent environ 10% de la population égyptienne, sont depuis longtemps pris pour cibles par les musulmans fondamentalistes.

La cathédrale abrite 200 icônes. Parmi elles, certaines sont nouvelles et « ont pour but de commémorer les coptes tués lors des attaques des activistes islamistes au cours des dernières années », a expliqué l’agence de presse Reuters. Les icônes racontent les histoires des martyrs d’Alexandrie, de Tanta, du Caire, de Libye ou encore dans le gouvernorat de Minya. Au moins 120 chrétiens ont été tués dans des attaques depuis 2014, rappelle l’agence de presse américaine. En décembre 2016, une attaque-suicide dans une église adjacente à la cathédrale Saint-Marc (alors fermée pour ses travaux de restauration) causa la mort de 27 personnes et fit 49 blessés, en majorité des femmes et des enfants.

Une icône illustre également la vie sainte du pape Cyrille VI qui inaugura il y a cinquante ans la cathédrale. Il fut canonisé le 20 juin 2013, par le Saint-Synode de l’Eglise copte orthodoxe. Un livre devrait être publié sur toutes ces icones.

Sur le même sujet

 

Les coptes, cap vers l’inauguration d’une église des martyrs – 12 février 2018

 

Egypte : la plus grande église de la région inaugurée à Noël – 22 décembre 2017

 

Louxor: la cathédrale St Georges va renaître de ses cendres – 2 août 2017

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici