Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Une base militaire perse aurait été mise à jour en Israël

Christophe Lafontaine
22 janvier 2019
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Une base militaire perse aurait été mise à jour en Israël
Le tertre de Tell Keizan probablement expolité par le roi persan Cambyse II © Hanay / Wikimedia Commons

A Tell Keisan (nord d’Israël), des archéologues ont découvert les ruines d'un ancien campement militaire probablement utilisé par le persan Cambyse II comme lieu de rassemblement pour envahir l'Egypte, il y a 2 500 ans.


Cyrus le Grand (roi achéménide vers 559 à 530 av. J.-C.), régna sur un empire qui s’étendait de l’Indus à la Lydie (ancien pays d’Asie Mineure, situé sur la mer Egée). Son fils Cambyse II (roi de 529 à 522 av. J.-C.) poursuivit son œuvre en conquérant la Phénicie, Chypre et surtout l’Egypte en 525 av. J.-C. De sorte que l’empire perse rayonnera sur le Moyen-Orient et au-delà pendant deux siècles, jusqu’à l’arrivée d’Alexandre le Grand.

Il y a un mois, le quotidien Haaretz a rapporté que des archéologues avaient découvert les ruines d’une base militaire de l’époque perse située à Tell Keisan, tertre s’élevant entre Haïfa et Acre au nord d’Israël, à une quinzaine de kilomètres de la côte méditerranéenne.

Le professeur Gunnar Lehmann, archéologue de l’Université Ben-Gurion, a supervisé aux côtés de David Schloen de l’Oriental Institute de l’Université de Chicago, les fouilles sur le site qui se sont déroulées en deux phases : la première phase de fouilles a eu lieu en 2016 et la seconde en 2018.

Les deux archéologues, cités dans Haaretz, ont suggéré que Tell Keisan, d’une superficie d’environ 6 hectares, ait peut-être fait partie de l’un des nombreux avant-postes – à l’instar de Tell al-Fuhkhar (Acre même), Tell Kurdana (Tel Aphek) et Tell Abu Hawam (Haïfa) – qui ont joué un rôle dans le soutien du corps expéditionnaire persan lors de sa constitution pour préparer la campagne de Cambyse II contre le Pharaon Psammétique III.

Leur hypothèse va dans le sens des sources historiques. En effet, selon le géographe et historien grec Strabon (60 av. J.-C. et mort autour de 20 ap. J.-C.) décrit la ville d’Acre à l’époque comme un lieu de rendez-vous pour les Perses lors de leurs expéditions contre l’Egypte. Selon lui et Diodore de Sicile (Ier siècle av. J.-C.), le roi Cambyse II aurait attaqué l’Egypte après avoir rassemblé une immense armée dans les plaines proches de la ville d’Acre. Ce qui est bien le cas de Tell Keisan. 

De plus, pour mener à bien l’invasion du pays des pyramides, on sait que Cambyse II s’est appuyé sur une armée composée de soldats persans et de mercenaires grecs ainsi que sur l’aide d’une flotte de navires phéniciens. Or, la découverte de céramiques grecques et phéniciennes dans la couche persane de Tell Keisan confirmerait que cette zone faisait partie du camp de base de la grande campagne achéménide qui se solda par une large victoire à Péluse à l’extrême Est du Delta du Nil, à 30 km au sud-est de la moderne ville de Port-Saïd.

Cambyse II fit ensuite tomber le pharaon Psammétique III à Memphis. Ville qui occupait une place stratégique à l’entrée du delta du fleuve égyptien. En conséquence, Cambyse II devint le premier roi persan à gouverner l’Egypte ancienne en inaugurant la XXVIIème dynastie (525-401 av.J.-C.) en se faisant instaurer pharaon par le clergé de Saïs, la capitale de la dynastie précédente.

Deux siècles plus tard, les fortifications de la période perse à Tell Keisan furent lourdement endommagées lors des conquêtes menées par Alexandre le Grand qui provoquera la chute de l’empire des Achéménides.

 

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don