Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

La nouvelle télévision syro-orthodoxe sort des coulisses

Christophe Lafontaine
27 mars 2019
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
La nouvelle télévision syro-orthodoxe sort des coulisses
Le patriarche syriaque orthodoxe Ignace Ephrem II inaugure les studios de la première chaîne de télévision patriarcale, le 25 mars 2019 © Patriarcat syro-orthodoxe

Le 25 mars, le patriarche syriaque-orthodoxe Ignace Ephrem II a officiellement inauguré les studios de la télévision de son Eglise, Suboro TV. Un média avant tout pastoral qui se veut apolitique. Zoom.


Pour la nouvelle chaîne d’information syriaque-orthodoxe, porter le nom de Suboro (Annonciation en syriaque) n’a rien d’anodin. La feuille de route est claire : annoncer ! Et ce n’est pas un hasard, si l’inauguration officielle des studios libanais de Suboro TV a eu lieu le 25 mars dernier, fête de l’Annonciation que les syriaques-orthodoxes fêtaient aussi ce jour-là. Il y a un an, aussi un 25 mars, les premiers programmes étaient lancés.

Suboro TV est la toute première chaîne de télévision religieuse syriaque détenue et administrée par le patriarcat syriaque-orthodoxe d’Antioche. Elle a ses studios dans l’antenne patriarcale du Patriarcat de l’Eglise syriaque orthodoxe au Liban, inauguré en juin 2018, dans la localité d’Atchané dans le Metn. Pour mémoire, le siège patriarcal se trouve à Damas en Syrie.

La communauté syriaque-orthodoxe compte au Liban plus de 60 000 personnes, constituant ainsi la plus importante communauté chrétienne minoritaire au pays des cèdres. Les syro-orthodoxes seraient environ 4,5 millions dans le monde. La plus grande partie d’entre eux vivent au Liban et dans les diverses diasporas des pays occidentaux. Ainsi, beaucoup de membres de la communauté sont installés en Amérique du Nord et en Europe, notamment en Allemagne (où Suboro TV a vocation à se développer aussi), au Pays-Bas et en Suède. A terme, des correspondances de la chaîne de télévision devraient être installées en Syrie, en Irak, en Turquie et auprès des principales communautés de la diaspora en Occident.

Lundi soir dernier, le patriarche Ignace Ephrem II a donc béni les locaux aux côtés d’Aram Ier Kechichian, catholicos arménien de la Grande Maison de Cilicie et d’Ignace Joseph III Younan, primat de l’Eglise catholique syriaque, ainsi qu’aux côtés de nombreux représentants du monde chrétien et du monde des médias. Dans son discours, le Patriarche syro-orthodoxe a félicité les fidèles de son Eglise pour l’inauguration  des studios de la chaîne Suboro TV, « voix d’Antioche », qui « porte un grand message et une grande mission : répandre la bonne nouvelle, celle pour laquelle le Seigneur Jésus a demandé à ses disciples de porter au monde entier, la bonne nouvelle du salut des hommes » et qui « exprime l’authenticité de notre héritage spirituel et de notre appartenance au siège apostolique établi par saint Pierre à Antioche. »

La chaîne entend produire ainsi des programmes religieux (l’Evangile, les fondements de la foi de l’Eglise syro-orthodoxe et les enseignements des Pères de cette Eglise), des programmes socio-culturels ciblant les différents groupes d’âge de la communauté syriaque ainsi qu’une couverture de l’actualité des Eglises à travers le monde entier.

Par ailleurs, des programmes proposés en arabe et en anglais (en plus du syriaque) ont vocation à « informer le reste du monde des défis auxquels notre peuple est confronté et à favoriser la compréhension multiculturelle et le dialogue religieux », indique la chaîne sur son site officiel.

Indépendance

L’idée d’ouvrir une nouvelle télévision syro-orthodoxe privée est née dès 2009. Au cours du Saint Synode (assemblée de tous les évêques de 2015), un rapport sur les avancées du projet a été présenté aux prélats qui l’ont officiellement soutenu. « Les persécutions et l’assimilation menacent notre existence. Il est ainsi nécessaire de disposer d’un nouveau support, d’une chaîne qui éclaire et unisse notre peuple », affirme, en ce sens, la chaîne sur son site officiel.

Si le nouveau média a été créé d’abord dans une optique pastorale, elle se veut aussi « un moyen de communication impartial. » Comprendre que la nouvelle chaîne est indépendante politiquement.

Ainsi sur son site Internet, si elle n’omet pas de saluer « le bon travail » des chaînes de télévision qui existent déjà parmi la communauté syriaque, notamment en ayant « diffusé la langue, la culture et notre histoire », Suboro TV explique vouloir s’inscrire en « complément » de ces chaînes sans être « associée à aucun point de vue ou agenda politique spécifique. » La chaîne annonce par ailleurs qu’elle collaborera avec ces autres chaînes pour promouvoir la langue, le patrimoine et la culture syriaques.

Les programmes de Suboro TV sont diffusés via la chaîne satellite et les téléspectateurs du monde entier peuvent regarder Suboro TV en ligne sur le site officiel de la télévision. Les programmes sont par ailleurs annoncés via les médias sociaux (site Web, Facebook, YouTube, etc.).

 

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici