Terresainte.net | Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Le digital, salut des manuscrits de Ste Catherine du Sinaï

Christophe Lafontaine
19 avril 2019
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Le digital, salut des manuscrits de Ste Catherine du Sinaï
Dans la bibliothèque du monastère de Sainte-Catherine au Sinaï. Photo du XIXe siècle. (© G. Eric and Edith Matson Photograph Collection)

Une équipe grecque a pour mission de numériser les milliers de manuscrits anciens et fragiles du monastère Sainte-Catherine du Sinaï en Egypte. L’enjeu de sauvegarde est de taille dans une région instable.


Un objectif : créer la première archive numérique des 4 500 manuscrits (dont certains remontent au IVe siècle) de la bibliothèque du monastère orthodoxe Sainte-Catherine du Sinaï, en Egypte. Priorité est donnée, d’après Reuters, aux 1100 manuscrits en syriaque et en arabe, ceux-ci étant particulièrement rares. La numérisation de cette première étape prendra environ trois ans et coûtera 2,75 millions de dollars (2,45 millions d’euros).

La bibliothèque abrite principalement des textes chrétiens dont certains des plus anciens exemplaires des évangiles. D’autres manuscrits couvrent la science, la médecine et les classiques grecs.

La majorité des textes est en grec, et outre le syriaque et l’arabe, on retrouve des textes aussi en hébreu, copte, arménien, valaque, géorgien et slavon.

Le travail de numérisation promet d’être de longue haleine, car l’équipe de scientifiques grecs en charge de ce travail de photographie et de digitalisation pourrait facilement effectuer cette mission sur plus de dix ans, fait savoir Reuters. Le projet qui a commencé l’an dernier s’effectue « selon un processus complexe qui consiste à prendre des images à la lumière rouge, verte et bleue et à les fusionner avec un logiciel informatique afin de créer une seule image en couleur de grande qualité », résume l’agence de presse américaine.

L’ambitieux projet est mené par l’organisation à but non lucratif « Early Manuscripts Electronic Library » (Emel) en collaboration avec le monastère Sainte-Catherine qui compte une vingtaine de moines, d’origine grecque (pour l’essentiel), et la bibliothèque de l’Université de Californie, à Los Angeles (Ucla). Cette dernière a annoncé qu’elle commencera à publier les manuscrits en ligne, en couleur, à partir de l’automne 2019.

Selon Reuters, « le projet fournira un enregistrement plus complet qu’un microfilmage partiel qui avait été réalisé il y a plusieurs décennies par la Bibliothèque du Congrès américain, ainsi que par la Bibliothèque nationale d’Israël. » Selon les porteurs du projet, les deux institutions ont annoncé mettre à disposition leurs archives.

Il y a urgence

Le monastère Sainte-Catherine que l’on connaît aujourd’hui a été fondé au VIe siècle et est le plus ancien monastère chrétien encore utilisé pour sa fonction d’origine. Derrière celle du Vatican, la bibliothèque de Sainte-Catherine abrite la deuxième plus grande collection de manuscrits anciens au monde. « Cette bibliothèque est une archive de l’histoire du christianisme et de ses voisins du monde méditerranéen. Elle intéresse donc les communautés du monde entier qui y trouvent leur histoire », a déclaré à Reuters, Michael Phelps, directeur de l’Emel. De fait, le Mont Sinaï occupe une place sacrée dans le judaïsme, le christianisme et l’islam. C’est le site où le prophète Moïse a reçu les dix commandements. Ainsi, l’Unesco a classé le monastère comme site du patrimoine mondial en 2002.

Les scientifiques espèrent que, par leur projet de numérisation, ils pourront préserver les livres que recèle ce patrimoine de l’humanité et les rendre accessibles au monde entier.

« Il y a une raison tangible à l’urgence de cette mission », souligne Reuters. Et l’agence d’expliquer le contexte du projet : « bien que le monastère ait survécu à des siècles de guerres, il est situé dans une région où les militants islamistes ont détruit d’innombrables artefacts et documents culturels en Syrie et en Irak. »

Daesh est implanté dans le Nord-Sinaï. Le monastère Sainte-Catherine se trouve dans la partie sud de la péninsule du Sinaï, qui est plus sûre. Mais le monastère avait été contraint de fermer ses portes en 2013, et avait même subi une attaque de djihadistes en avril 2017 à un point de contrôle à l’entrée du site. Un policier avait été tué.

« Les bouleversements de notre époque nécessitent une finalisation rapide de ce projet », a déclaré à Reuters l’archevêque Damien du Sinaï, Pharan et Raïthou et higoumène (abbé) du monastère Sainte-Catherine.
La bibliothèque du monastère a été restaurée pendant trois ans et a été rouverte en décembre 2017.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
Les plus lus
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don