Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Vous êtes revenus ! Alors c’est du sérieux

Jean-François Canteneur, Directeur diocésain de l’Enseignement catholique de Paris
30 mars 2010
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Dans un billet d’humeur de janvier 2008, La Terre Sainte témoignait sa satisfaction à voir à l’œuvre le Réseau Barnabé, réseau de coopération entre l’Enseignement catholique français et les établissements francophones de Terre Sainte. Deux ans après, le réseau poursuit les visites et les échanges. Une délégation s’est rendue en Terre Sainte les bras chargés.


« Vous êtes revenus ! Alors c’est du sérieux. » C’est par ces mots qu’a été accueillie en février dans les écoles chrétiennes une petite délégation du Réseau Barnabé : Frédéric Gautier, directeur diocésain de l’Enseignement catholique de Paris, Jean-François Canteneur, son adjoint, et Brigitte Guilhen, formatrice et directrice d’école. Ce n’était effectivement pas une première visite. Depuis la création de ce réseau de coopération de l’Enseignement catholique en France avec les écoles chrétiennes de Terre Sainte, plus de 250 chefs d’établissement et enseignants français ont pu se rendre compte de la qualité du travail éducatif mené à Jérusalem, Tel Aviv, Gaza, Bethléem, Ramallah ou Naplouse. Ils avaient aussi entendu un grand besoin en livres et supports pédagogiques qui soutiennent en particulier l’enseignement du français dans les 20 écoles chrétiennes où il est dispensé à plus de 9 500 élèves.

Alors à Paris, depuis un an, des éditeurs jeunesse et les libraires de La Procure ont été mobilisés pour offrir 1 400 DVD en français et 2 215 livres : 252 titres différents d’albums de littérature jeunesse, romans, dictionnaires, livres d’histoire ou de poésie. Un cadeau inespéré pour les professeurs de français ! Quelques conseils sur l’utilisation de ces nouveaux supports en classe leur ont été dispensés. Car il ne s’agit pas d’agrémenter les cours de façon ludique. L’enjeu est une bonne maîtrise de la langue française en se confrontant à son univers culturel, par la lecture, par l’écoute et par l’écrit.

Apprendre le français pour apprendre à se parler

Pourquoi apprendre le français dès l’âge de 6 ans en plus de l’arabe, de l’hébreu et de l’anglais ? Ce n’est pas simplement apprendre à communiquer avec des francophones, mais pour discipliner sa pensée et la faire entrer dans une nouvelle culture, une certaine compréhension du monde. Plus que d’autres langues, le français donne des outils d’expression précise et ouvre des champs d’interprétations multiples. Entrer dans cet apprentissage, c’est apprendre à ne pas imposer sa pensée et à ne pas subir cette violence.

Dans leurs classes, les représentants du Réseau Barnabé ont rencontré quelques-uns des vingt stagiaires qui ont effectué un stage de trois semaines en milieu scolaire à Paris ces deux dernières années. Ils ont constaté combien la pratique de ces professeurs en avait tiré profit : plus à l’aise dans leur classe, ils savent proposer de multiples activités à des élèves très attentifs et participants.

Cette expérience a fait naître de nouvelles idées, comme celle d’organiser un Forum du livre lors de la fête de la francophonie. Il serait l’occasion d’accompagner une nouvelle diffusion d’ouvrages par des ateliers de formation animés à la fois par des formateurs français et des enseignants de Terre Sainte, qui partageront leurs savoir-faire avec leurs collègues. La constitution de tels réseaux pédagogiques pour échanger ses compétences est un moyen sûr de préparer l’avenir des écoles chrétiennes de Terre Sainte.

Passer du don à l’échange

Ces opérations et ces visites répétées ont maintenant noué des liens, une amitié. Et tel est bien le but de ce réseau dont les actions veulent s’inscrire dans la durée. A l’origine, les établissements français pensaient surtout « apporter » leur aide. Ils ont découvert combien ils pouvaient apprendre des éducateurs de Terre Sainte, capables d’entretenir l’espoir et l’envie d’étudier à des générations pourtant éprouvées par un conflit interminable. Visites et voyages se multiplient. Puisque la correspondance uniquement par l’écrit s’est montrée difficile à entretenir, des délégations d’établissements français viennent découvrir la Terre Sainte accueillis par leurs homologues et aident en retour de jeunes élèves à venir visiter la France et approfondir leur connaissance de la langue.

« La plupart viennent nous voir avec des solutions politiques ou de l’argent ; pour moi, c’est par l’éducation que nous construirons la paix » nous confiait Émile Soufani dans son école. C’est au service de cette construction de la paix que se met le Réseau Barnabé.


En savoir plus sur le réseau Barnabé

Le réseau Barnabé est aussi en ligne à l’adresse:

www.reseaubarnabe.org

Dernière minute

Cet été, grâce aux réseaux 13 jeunes palestiniennes seront accueillies dans desfamilles en France grâce au réseau Barnabé. L’occasion de perfectioner leur français mais pour les jeunes sélectionnées un rêve éveillé !

Dernière mise à jour: 19/11/2023 19:22

Autour de la Bible

L’art de l’agriculture dans l’Ancien Testament

« Heureux les doux, ils hériteront la terre » (Mat 5, 4). Jésus a fait du don de la terre une béatitude. C’était bien dans sa culture biblique où la terre, ses fruits et son travail ont une part prépondérante, toujours en signe de bénédiction.

Autour de la Bible

Béthanie la maison de l’amitié

Béthanie, le village de Marthe, Marie et Lazare c’est un peu le village de la tendresse de Jésus. De nos jours, les vicissitudes politiques de ce pays l’ont écarté du sentier des pèlerinages. Raison de plus pour suivre le guide.

Eglise de Terre Sainte

La seule Église fondée par un moine

Après l’Église syriaque catholique, (La Terre Sainte Janvier Février 2010) nous poursuivons notre découverte des Églises orientales de Terre Sainte au cours d’un entretien avec Mgr Paul Nabil Sayah, archévêque de l’Église maronite de Terre Sainte et exarque à Jérusalem, en Palestine et en Jordanie.

Marie-Armelle Beaulieu

Frère Najib, franciscain de rite maronite

Les Franciscains de la Custodie de Terre Sainte comptent dans leurs rangs quelques dizaines de frères arabes. Plusieurs parmi eux sont orientaux, car ils ont été baptisés dans une Eglise orientale. Frère Najib longtemps éloigné de son rite d’origine est heureux d’avoir renoué avec la pratique de celui-ci.

Synode Moyen-Orient

Les lineamenta ou « grandes lignes » du synode

A la mi-janvier, un document intitulé « Grandes lignes du synode » a été rendu public et depuis distribué aux communautés chrétiennes locales du Moyen Orient. Le père Delalande présente les points principaux de cet outil de travail préparatoire à l’Assemblée spéciale du synode des évêques pour le Moyen Orient qui se tiendra à Rome au mois d’octobre 2010.

Dialogue interreligieux

Pourquoi dialoguer ?

Pour le père Frédéric Manns, la « religion des Droits de l’homme » aboutit à un humanisme sans horizon. Quoiqu’il en soit de ces difficultés, le dialogue entre judaïsme et le christianisme devrait aider à voir l’humanité comme un chemin.