Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Israël, vers la réforme du Grand Rabbinat

Terrasanta.net
26 novembre 2013
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Israël, vers la réforme du Grand Rabbinat
Le président israélien Shimon Peres (au centre) avec le grand rabbin sépharade Yitzhak Yosef (à gauche) et le grand rabbin ashkénaze David Baruch Lau./ ©Yonatan Sindel/Flash 90

Le gouvernement israélien vient d'approuver un projet de loi visant à réformer le Grand Rabbinat, et préconisant l’élection d’un seul grand rabbin d'Israël au lieu de deux. Nous ne sommes qu'au début des pourparlers : si la réforme est approuvée prochainement, elle n’entrera en vigueur qu’en 2023.


(Milan / e.p.) – Le gouvernement israélien vient d’approuver un projet de loi visant à réformer le Grand Rabbinat et préconisant l’élection d’un seul grand rabbin d’Israël.

L’un des législateurs ayant signé le projet de loi, Dov Lipman, a dit qu’il n’y avait pas besoin d’un grand rabbin ashkénaze et d’un grand rabbin sépharade, comme c’est le cas actuellement.

« Tous les rabbins aujourd’hui connaissent les règles des deux traditions juives, sépharades et ashkénazes. Surtout quand on sait qu’il y a tant de couples mariés dont les conjoints appartiennent à l’une et l’autre tradition » a déclaré Lipman au journal The Times of Israël, ajoutant que cette proposition est « une étape très importante dans le processus de recomposition des polarisations au sein du peuple juif ».

Parallèlement, un projet de loi similaire a été présenté par la ministre de la Justice, Tzipi Livni, et le ministre des cultes, Naftali Bennett.

« Israël ne dispose que d’un premier ministre, un chef d’État, un président de la Cour suprême, un seul chef d’état-major. Il est temps qu’il y ait aussi un seul grand rabbin pour un seul peuple », a dit Livni dans une déclaration conjointe avec Bennet, il ​​y a quelques jours. « Au lieu de préserver une séparation ethnique formelle et anachronique » en matière de religion, «il est temps pour l’État d’Israël de n’avoir plus qu’un seul grand rabbin qui unifierait les différents pans de la société israélienne ».

« La nomination d’un seul grand rabbin d’Israël – a déclaré le ministre Bennett – est l’un des points qui fait surgir l’interrogation suivante :  mais pourquoi n’est-ce pas déjà fait ? ».

En vertu de la nouvelle loi proposée, la présidence des tribunaux rabbiniques relèverait de la compétence d’un seul leader religieux différent.

Le Grand Rabbinat a compétence et juridiction sur de nombreux aspects de la vie des Juifs israéliens, y compris sur les questions liées au droit de la famille, tels le mariage, le divorce, les règles relatives à l’inhumation, les conversions au judaïsme, ou encore la surveillance des lieux saints du judaïsme.

La durée d’un mandat de grand rabbin en Israël est de dix ans. Actuellement, ce mandat est brigué par le rabbin sépharade Yitzhak Rabbin Yosef et le rabbin ashkénaze David Lau, tous deux élus en 2013. Si la réforme du Grand Rabbinat entrait en vigueur, ses effets ne se produiraient qu’à l’aune de l’année 2023.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

Les plus lus
La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici