Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Une mère supérieure et des soeurs gardées en otages à Maaloula – Syrie

Terrasanta.net
3 décembre 2013
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Des rebelles islamistes, opposés au gouvernement de Bashar al-Assad, se sont introduits au sein du couvent orthodoxe St Theccla de Maaloula, près de Damas. Ils ont pris en otage la mère supérieure Pelagia Sayyaf ainsi que plusieurs sœurs. Les terroristes ont également commis un certain nombres d’actes terroristes dans les environs de la ville.


Des rebelles islamistes opposés au gouvernement de Bashar al-Assad se sont introduits au sein du couvent orthodoxe St Theccla à Maaloula, près de Damas. Et ont pris en otage la mère supérieure Pelagia Sayyaf ainsi que plusieurs sœurs, selon des sources locales.

L’agence de presse arabo-Syrienne rapporte que ces terroristes ont également commis un certain nombres d’actes terroristes dans les environs de la ville et autour du couvent. Des tireurs embusqués s’en sont pris aux habitants.

Pour l’heure les détails sont vagues, mais des rapports provenant de sources gouvernementales affirment que les terroristes sont en train de détruire le couvent, après avoir éliminé les gardes qui le protégeaient.

Les rapports déclarent que les petites filles de l’orphelinat de St Theccla ainsi que les sœurs ayant moins de 60 ans ont été transférées en lieu sûr avant une nouvelle éruption de violence. La mère supérieure et les sœurs les plus âgées ont quant à elles choisi de rester et leur sort est très incertain.

Le ministre syrien des affaires sociales, Kinda al-Shammat, a exprimé son inquiétude et a appelé la communauté internationale à faire pression sur les pays qui soutiennent les terroristes, afin de libérer tous les otages détenus en Syrie.

Les combats entre les forces gouvernementales et les milices rebelles se sont intensifiées au cours des dernières semaines. L’observatoire national des droits de l’homme en Syrie, une organisation proche des forces anti-Assad basée à Londres, a confirmé que les rebelles avaient pris le contrôle de Maaloula, mais ne mentionne pas la prise d’otage des religieuses de St Theccla.

En septembre, le front Al-Nustra, un groupe de rebelles djihadistes, avait envahi Maaloula et attaqué les maisons et églises chrétiennes. Environ 40 religieuses et des orphelins de St Theccla avaient du se retrancher à l’intérieur du couvent. Les islamistes avaient ensuite été chassés par les forces gouvernementales. 

Avec une population de 3000 personnes, Maaloula est l’un des derniers lieux où l’araméen, la langue de Jésus, est encore utilisé.