Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Les évêques en visite à Gaza parlent d’une situation « scandaleuse »

Terrasanta.net
22 janvier 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Les évêques de la Coordination de Terre Sainte ont terminé leur visite annuelle par un appel à résoudre la situation catastrophique à Gaza qu’ils décrivent comme un « désastre humain », un « affreux scandale ». Ces groupes de religieux venus d’Europe, d’Afrique du Sud et d’Amérique du Nord ont visité la Terre Sainte du 11 au 16 janvier, afin de prier et de soutenir la communauté chrétienne dans la recherche de la paix.


Les évêques de la Coordination de Terre Sainte ont terminé leur visite annuelle par un appel à résoudre la situation catastrophique à Gaza qu’ils décrivent comme un « désastre humain », un « affreux scandale ».

Ce groupe de religieux venus d’Europe, d’Afrique du Sud et d’Amérique du Nord a visité la Terre Sainte du 11 au 16 janvier, afin de prier et de soutenir la communauté chrétienne dans la recherche de la paix.

Chaque année, ces évêques organisent une visite de la région, afin de mieux comprendre les réalités sociales, politiques et ecclésiastiques de cette zone en conflit et y promouvoir la justice et la paix. Ce groupe essaye également d’encourager les efforts de l’Église locale et sa mission apostolique.

Ils ont déclaré avoir vu « une profonde pauvreté » dans la bande de Gaza. Ils ont également noté « la présence de vulnérables petites communautés chrétiennes qui subsistent courageusement ».

« Gaza est un désastre humain, un affreux scandale, une injustice qui en appelle à toute la communauté mondiale afin que cette situation prenne fin » ont déclaré les évêques. Ils ont ensuite appelé les dirigeants politiques à augmenter les aides humanitaires.

Les habitants de Gaza ont besoin d’avoir accès aux « produits de première nécessité pour préserver leur dignité et leur liberté » ont-ils ajouté. Ces derniers disent avoir pu se consoler en rencontrant le « peuple de l’espoir » sur la bande côtière, où la situation semble pourtant désespérée.

« Nous avons rendu visite à de minuscules communautés chrétiennes, qui, jour après jour, à travers leurs institutions, tendent la main avec compassion aux plus pauvres des pauvres, des musulmans comme des chrétiens ».

Les évêques ont déclaré qu’ils allaient continuer à prier pour tous les fidèles qui vivent et travaillent dans ces communautés. « Leur témoignage de foi, d’espérance et d’amour nous a donné beaucoup d’espoir » pour une paix prochaine ont-ils ajouté. Une paix qui ne peut reposer que sur la « justice et l’équité pour les deux peuples. »

Les évêques ont également mis en évidence les problèmes qui persistent au sein de la vallée de Crémisan (au nord de Bethléem) où le mur de sécurité israélien menace les terres agricoles entretenues depuis des générations par 58 familles chrétiennes .

Au vu des pourparlers actuels au sujet de la paix entre Israël et la Palestine, les évêques parlent d’une situation critique alors que les aspirations pour plus de justice n’ont selon eux « jamais été aussi hautes et partagées par les deux peuples ».

Ils ont appelé tous les fonctionnaires à devenir des « leaders de l’espoir », et leur ont demandé de tenir compte des paroles adressées lundi par le Pape François au corps diplomatique accrédité auprès le Saint Siège. Le Saint Père a appelé toutes les parties concernées dans le processus de paix à « prendre des décisions courageuses, afin de trouver une solution juste et durable ».

« Alors que nous quittons la Terre Sainte, les évêques et les gens de l’Église locale restent dans nos cœurs. Ils ne sont pas seuls. Ensemble, nous formons un peuple de l’espérance. Nous prions pour que la visite du pape François en Terre Sainte renforce l’espoir dans cette partie du monde. Nous croyons qu’une paix durable est possible» ont conclu les évêques.

En plus de leur visite dans la bande de Gaza, les évêques ont également rencontré des dignitaires de la région : le Patriarche latin Fouad Twal et les dirigeants civils et politiques israéliens et palestiniens. Ils ont également visité l’Université de Bethléem, le collège de Schmidt, la vallée de Crémisan ainsi que le Patriarcat arménien de Jérusalem.

Au sein du groupe d’évêques se trouvaient : l’archevêque Stephen Brislin d’Afrique du Sud, Mgr Paul-André Durocher du Canada, Mgr Patrick Kelly de l’Angleterre et du Pays de Galles et Mgr Richard Pates des États-Unis.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don