Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

La prière du Pape François pour « la fin des violences en Syrie »

Terresainte.net
22 janvier 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Le Saint-Siège ayant toujours été très concerné par la résolution du conflit syrien, la Pape François a tenu à adresser une prière à l’occasion de l’ouverture de la conférence de Genève II ce mercredi 22 janvier. Il espère qu’elle aboutira à la réconciliation et la reconstruction du peuple syrien.


(Jérusalem/ MMLV) – Mercredi 22 janvier,  lors de l’audience générale à Rome, le Pape François s’est exprimé devant 13 000 fidèles réunis sur la place Saint-Pierre. Il a adressé une prière pour le succès de la conférence internationale de Genève II, qui s’est ouverte aujourd’hui à Montreux, en Suisse. Cette conférence réunit des délégations syriennes ainsi que des responsables de la diplomatie des grandes puissances mondiales. Tous espèrent trouver des solutions pour mettre fin au conflit syrien qui dure depuis bientôt trois ans, et a déjà causé plus de 130 000 morts.

« Je prie le Seigneur pour qu’il touche le cœur de tous, afin que, cherchant uniquement le bien majeur du peuple syrien, tellement éprouvé, ils n’épargnent aucun effort pour parvenir d’urgence à la cessation de la violence et à la fin du conflit », a déclaré le Pape.

Il a ensuite ajouté: « Je souhaite que la chère nation syrienne puisse emprunter un chemin résolu de réconciliation, de concorde et de reconstruction, avec la participation de tous les citoyens, où chacun puisse trouver dans l’autre non pas un ennemi, non pas un concurrent, mais un frère à accueillir et à embrasser ».

Depuis le début du conflit en 2011, le Vatican a toujours été très concerné, et a toujours défendu le droit des chrétiens de très vieille souche à rester sur la terre de leurs ancêtres. Sur un modèle de coexistence confessionnelle et communautaire, proche de celui du Liban.

Des membres du Saint-Siège, Mgr Silvano Tomasi et Mgr Alberto Ortega Marti, ont été conviés à participer à la conférence de Genève II. Ils sont toutefois conscients que leur marge de manœuvre dans le processus de paix en Syrie demeurera très faible en raison de leur manque d’audience dans la région. Par ailleurs, la majorité des chrétiens syriens se sont rangés derrière le régime de Bashar Al Assad, par crainte de l’islamisme.

 

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don