Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Accompagner dans la prière la rencontre d’invocation pour le don de la paix

Terresainte.net
6 juin 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Accompagner dans la prière la rencontre d’invocation pour le don de la paix
Capture d'écran de la conférence de presse

Dimanche 8 juin 2014, à 20 heures (heure de Jérusalem), Mahmoud Abbas et Shimon Pérès se rencontreront au Vatican à l'invitation du pape François pour invoquer le don de la paix.Lors d'une conférence de presse qui s’est tenue à Rome vendredi après-midi, le père Federico Lombardi directeur du Bureau de presse du Saint-Siège et le père Custode, Pierbattista Pizzaballa, à qui le saint Père a confié l’organisation de ce temps de prière, ont dévoilé le déroulement de cette prière et sont revenus sur l'objectif de cette rencontre inédite. 


(Jérusalem/MAB) – Au sujet de la prière initiée par le Pape François, avec Mahmoud Abbas et Shimon Pérès qui se tiendra au Vatican le dimanche 8 juin 2014, à 20 heures (heure de Jérusalem).

Après la conférence de presse qui s’est tenue à Rome vendredi après-midi, conduite par le père Federico Lombardi directeur du Bureau de presse du Saint-Siège et par le père Custode Pierbattista Pizzaballa à qui le saint Père a confié l’organisation de ce temps de prière, on en sait un peu plus sur le déroulement de cette invocation pour la paix et sur son objectif.

Les présidents invités par le pape « dans sa maison », seront chacun accompagnés d’une délégation réduite (15 à 20 personnes chacun) en vue de maintenir une ambiance de prière et de recueillement, a expliqué le Custode de Terre Sainte. Les délégations seront composées de représentants des différentes religions présentes dans chacun des deux pays. Ainsi y aura-t-il des musulmans, des chrétiens et des druzes avec le président israélien, comme des musulmans et des chrétiens avec le président palestinien.

Le Custode de Terre Sainte a d’ailleurs précisé « Ce n’est pas une rencontre interreligieuse de prière. C’est une invocation pour la paix qu’Israéliens et Palestiniens font à Dieu. »

La prière se tiendra dans les jardins du Vatican de sorte qu’aucun signe religieux particulier ne vienne heurter les sensibilités des uns ou des autres. Elle aura lieu vers 19 heures (20 heures heure de Jérusalem). Chacune des trois religions priera de façons distinctes, dans l’ordre chronologique (judaïsme, christianisme, islam) mais selon la même structure.

Puisant aux sources de leurs Livres saints, les lectures, toutes sur le thème de la paix, et des prières spécialement composées pour l’occasion dans la tradition de chacun, loueront Dieu d’abord pour le don de la création. Reconnaissant qu’il nous a tous créés comme ses enfants et que nous sommes donc frères. Puis, elles invoqueront le pardon de Dieu, dans une prise de conscience de notre péché. Et enfin elles invoqueront Dieu pour qu’il nous rende tous capables de construire la paix.

La conférence de presse a aussi été l’occasion de donner le sens profond de ce geste.

Le Custode de Terre Sainte a donc expliqué : « C’est un moment de prière mais surtout d’invocation à Dieu pour le don de la paix. » « C’est une pause dans la politique. La politique a ses propres dynamiques. Mais le saint Père a voulu voir plus loin, plus haut. C’est une pause aussi pour ces deux personnalités politiques qui en voyant plus loin, peuvent aussi voir de plus haut la réalité de la Terre Sainte. »

« Personne n’a la présomption de croire qu’après cet événement adviendra la paix en Terre Sainte. Mais l’intention est de poser un geste fort susceptible de toucher l’opinion publique et de redonner du souffle au dialogue entre Israéliens et Palestiniens. »

N’oublions pas que pour les chrétiens cette prière est organisée le jour de la Pentecôte, où Dieu fait toute chose nouvelle.

L’Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte a écrit une lettre proposant à tous les chrétiens de prier ensemble pour la paix, à l’occasion cette rencontre.

Les Ordinaires Catholiques de Terre Sainte proposent :

– aux curés de prier et faire prier pour la paix aux cours des messes du dimanche,

– aux jeunes d’organiser une veillée de prière dans la  nuit du samedi,

– aux communautés religieuses d’organiser un moment de prière pour la paix,

– aux familles d’allumer une lampe et l’exposer sur la fenêtre centrale de la maison le dimanche soir,

– aux chrétiens et à tous les hommes de bonne volonté de respecter deux minutes de silence et de prière aux sons des cloches à 19h (Es. éteindre la télévision, arrêter la voiture, bloquer la conversation…)

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici