Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

L’ancien Premier ministre Ehud Olmert en prison

Terresainte.net
15 février 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
L’ancien Premier ministre Ehud Olmert en prison
Ehud Olmert en février 2016 © Olivier Fitoussi/POOL

L'ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert est arrivé lundi à la prison où il purgera une peine de 19 mois pour corruption et entrave à la justice. Le début de sa peine de prison ferme un chapitre d'une longue odyssée juridique depuis son départ de ses fonctions en 2009.


(Jérusalem/N.H.) – L’ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert est arrivé lundi à la prison où il purgera une peine de 19 mois pour corruption et entrave à la justice. Le début de sa peine de prison ferme un chapitre d’une longue odyssée juridique depuis son départ de ses fonctions en 2009.

M. Olmert, qui est âgé de 70 ans, est le premier chef de gouvernement israélien à purger une peine de prison. Il a été condamné en mars 2014 dans une affaire de grande envergure. Il est accusé d’avoir accepté des pots-de-vin dans la promotion d’un projet immobilier controversé à Jérusalem. Il s’agit de l’affaire «Holyland », du nom du complexe d’appartements de luxe construits dans le sud ouest de Jérusalem. Les pots-de-vin en cause ont été versés à des fonctionnaires pour augmenter les droits de construction du complexe au bénéfice des développeurs. Les charges se rapportent à la période où Ehud Olmert était maire de Jérusalem et ministre du Commerce.

Il a d’abord été condamné à six ans de prison, en mai 2014 pour avoir accepté des pots-de-vin dans les années 2000, puis la peine a été réduite à 18 mois. La semaine dernière, un tribunal israélien lui a ajouté un mois supplémentaire pour entrave à la justice. La sentence pourrait toutefois encore être prolongée, la Cour suprême débattant sur un appel contre une troisième peine de huit mois pour fraude et corruption.

Dans une vidéo diffusée lundi par ses soins, M. Olmert a soutenu qu’il est innocent de toutes les accusations. Cependant, il a déclaré avoir accepté le verdict avec « un cœur très lourd », regrettant que son mandat de Premier ministre se soit conclu à l’ombre d’une enquête policière.

« Aujourd’hui, je suis un ancien premier ministre qui se tient prêt à purger une peine de prison,» a-t-il déclaré. « Cette évolution est inhabituelle et grave. Certains la verront comme une confirmation de la puissance de la démocratie israélienne. Je voudrais toutefois soulever la possibilité que le procès contre moi  se soit développé en boule de neige pour des raisons non-judiciaires,» a-t-il indiqué. « Peut-être que, une fois que le temps sera passé, le public pourra examiner ce moment triste à travers des yeux critiques et équilibrés », a-t-il dit.

Moins de sept ans se sont écoulés depuis la fin de son mandat de Premier ministre, mais il est toujours considéré comme une « personne protégée ». Pour assurer sa sécurité et celle de quelques autres prisonniers, le Service pénitentiaire d’Israël a mis en place une aile spéciale : « Bloc 10 ». Elle est destinée aux prisonniers qui, pour diverses raisons, ne peuvent être placés avec la population carcérale générale. » La section répond aux besoins des détenus, y compris les visites, les soins médicaux, l’éducation et la thérapie. Toutes les personnes condamnées dans l’affaire Holyland y seront logées, à l’exception de l’un des promoteurs, Hillel Cherney, qui purgera sa peine de 26 mois à la prison du Hermon.

Les autres condamnés dans l’affaire Holyland qui se joindront à M. Olmert dans l’aile 10 sont les suivants: Danny Dankner, ancien président de la Banque Hapoalim, reconnu coupable de corruption et condamné à deux ans de prison ; Meir Rabin, le principal accusé et bras droit du témoin d’État (témoin de l’accusation?) Shmuel Dechner, consultant auprès du propriétaire du projet, condamné à cinq ans ; l’ancien conseiller municipal de Jérusalem Eli Simchayoff, condamné à 18 mois ; l’ancien ingénieur de la ville de Jérusalem Uri Sheetrit, condamné à sept ans ; et le promoteur du projet Holyland Avigdor Kelner, condamné à deux ans.

Les sept ans de saga judiciaire de M. Olmert ont miné le dernier tour de pourparlers de paix du Moyen-Orient, propulsant au devant de la scène Benjamin Netanyahu au pouvoir. L’ex premier ministre purgera sa peine à la prison Matisyahu dans la ville de Ramle, où l’ancien président israélien Moshe Katsav purge également une peine de prison de sept ans pour viol et harcèlement sexuel.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici