Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Vaste nécropole de 4200 ans trouvée à Bethléem

Terresainte.net
7 mars 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Vaste nécropole de 4200 ans trouvée à Bethléem
Ouverture des deux tombes de la nécropole de Khalet al-Jam'a. Photo ©ROSAPAJ - Sapienza University Rome

Une vaste nécropole, vieille de  4.200 ans, a été trouvée près de la ville palestinienne de Bethléem Prouvant, pour la première fois, l'existence ancienne de la ville. Elle dévoile la prospérité de la cité à l'époque cananéenne.


(Jérusalem/N.H.) – Le cimetière, trouvé par une équipe d’archéologues italiens et palestiniens, couvre trois hectares d’un site portant le nom de  « Khaled al-Jama’a». Il aurait été utilisé de 2200 av. J.-C. à 650 av. J.-C. Cependant, la plupart les tombes ont déjà été détruites par des constructions modernes ou pillées dans le passé. Le site est situé sur le flanc d’une colline, ce qui indique souvent que la colline d’en face était habitée; c’est le cas de Jérusalem et de ses lieux de sépultures.

« Les tombes et sépultures sont typiquement cananéennes,»  a affirmé Lorenzo Nigro, chef de l’excavation et professeur à l’Université Sapienza de Rome, dans  un article publié récemment dans la revue Vicino Oriente. Selon Lorenzo la richesse de la ville serait due à son emplacement stratégique entre Jérusalem et Hébron, sur les routes commerciales importantes.

La nécropole de Khalet al-Jam’a a été creusée dans une roche calcaire tendre, une pratique funéraire commune au Levant et décrite dans la Bible. Elle est conforme aux descriptions de la Genèse et des pratiques bibliques où dans un unique tombeau familial plusieurs générations étaient enterrées.

Les premières sépultures du site révèlent la présence d’une communauté d’agriculteurs et éleveurs de bétails. Située dans une vallée fertile arrosée par des sources naturelles, la ville était grande et y vivait une communauté prospère et florissante. Les textes anciens se réfèrent à «Bethléem» comme une ville prospère dans la région.

Ont été déterrés des bols carénés finement exécutés, des bocaux cananéens, des petits pots à épaulettes et des lampes, ainsi que des poignards en bronze et des fers de lance. « Ces découvertes sont très importantes, car nous savons qu’à partir de la 13e dynastie, le delta de l’Est a été gouverné par des rois égyptiens ayant des liens étroits avec la Palestine. Leurs guerriers étaient Cananéens avec des armes et des coutumes comme celles trouvées à Khalet al-Jam’a. Il y a là une relation directe et une contiguïté entre la classe dirigeante des villes palestiniennes du sud et la cour pharaonique régnant dans Tell el-Dab’a, ancienne Avaris, la capitale Hyksos de l’Egypte entre 1750-1650 Avant J-C. », a déclaré Lorenzo.

Dans une des tombes ont été enterrés un homme, une femme et un enfant avec deux dagues de bronze, une variété de céramiques, et des vases. Une autre contenait le squelette d’un homme enterré avec une lampe en céramique qui daterait de l’âge de bronze, il y a plus de 4000 ans donc. Une troisième tombe non moins intrigante contenait deux amulettes égyptiennes, connues sous le nom de scarabées, qui ont été montés sur des bagues en bronze ou en or.

Qu’est-ce qui est arrivé à Bethléem il y a environ 650 av. J.-C.? C’est encore incertain. « Il semblerait que la ville a subi une crise», a affirmé Lorenzo, notant qu’à cette époque, les empires assyrien et babylonien ont conduit une série de campagnes militaires dans la région, des guerres narrées dans la littérature biblique.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici