Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

L’Église maronite : «Un Pont entre l’Orient et l’Occident»

Christian Media Center
24 juin 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

(Documentaire) - Fondée autour de l’an 400, l'Eglise Maronite se distingue pour être la seule Eglise orientale restée en pleine communion avec l'Église catholique romaine au cours des siècles, sans aucune séparation.


1600 ans de fidélité à la tradition apostolique du christianisme primitif : fondée autour de l’an 400, l’Eglise Maronite se distingue pour être la seule Eglise orientale restée en pleine communion avec l’Église catholique romaine au cours des siècles, sans aucune division ou séparation. Ses origines remontent à l’Eglise d’Antioche, la ville où « pour la première fois les disciples furent appelés chrétiens » (Actes 11: 26). Elle est également la seule Eglise appelée d’après le nom d’un saint.

La communauté maronite dans le monde compte plus de 10 millions de membres; en Terre Sainte, ils sont environ 11 000. Ils habitent les régions du Moyen-Orient depuis l’époque où vécu St. Maroun, duquel, justement, ils tirent leur appellation.

Bien qu’étant une Eglise catholique et au sein de celle-ci, l’Eglise maronite a maintenu des particularités: tout d’abord un rituel et une liturgie propre, de matrice orientale, dérivée de la tradition syro-antiochienne, qui a le mieux conservé la langue et les coutumes de la première communauté apostolique: une partie de la liturgie se déroule encore aujourd’hui dans la même langue qui était parlée par Jésus – intercalée entre les parties en langue arabe.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici