Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Et je vis les cieux ouverts… ou quasi – TSM 645

Marie-Armelle Beaulieu
30 septembre 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Toucher la pierre originelle de la colline de Jérusalem dans laquelle a été creusé le tombeau du Christ, et les émotions que cela procure.


“Sous Paul IV, sous le très invincible empereur Charles-Quint, la mille cinq cent cinquante cinquième année de la naissance du Christ, le 27 août, à la 16e heure du jour”, le custode de Terre Sainte Boniface de Raguse, en présence de religieux grecs et arméniens, alors qu’il procède à des travaux de restauration de l’édicule du tombeau de Jésus, fait enlever les plaques d’albâtre qui recouvrent le lit funéraire de Jésus, creusé dans le rocher.

“S’offrit à nos yeux le sépulcre du Seigneur de manière claire, creusé dans la roche”, relate-t-il. “Apparut ce lieu ineffable dans lequel reposa pendant trois jours le Fils de l’Homme. Il nous sembla à nous, et à tous ceux qui étaient présents avec nous, que nous voyons tout simplement les cieux ouverts.(…) Le lieu qui avait été mouillé par le sang précieux et par la mouture d’onguents avec laquelle il fut oint pour la sépulture et qui envoyait de partout des lueurs comme des rayons lumineux de soleil, fut découvert par nous, vénéré avec joie spirituelle et avec des larmes.”

Sous le pape François, et les mandats de Benjamin Netanyahu et Mahmoud Abbas, la deux mille dix-septième année de la naissance du Christ, le 17 août, à la 9e heure et la 20e minute, Marie-Armelle Beaulieu (dite Mab) et le photographe Nadim Asfour, pistonnés par le drogman (interprète, dans le sens de homme à tout faire) du Saint-Sépulcre, Jeries Majlaton, purent aller photographier les travaux en cours sur le tombeau de Jésus.

Joie spirituelle

Et à la faveur du désossage de l’édicule de style baroque ottoman, ont vu de leurs yeux la pierre originelle de la colline de Jérusalem dans laquelle a été creusée le tombeau de Jésus. Et Mab émue demanda à l’ingénieur grec de service Théo, l’autorisation de la toucher. “Si cela ne te fait pas peur de marcher sur les gravats…” Et quand elle la toucha se sentie inondée d’une joie spirituelle et fondit en larmes.

Quand j’avais eu un jour à traduire le texte de Boniface de Raguse, j’avais trouvé qu’il en avait fait un peu des tonnes avec ses cieux ouverts. Toute la journée qui suivit, je me remémorais régulièrement cet instant, cette occasion incroyable. Je comprenais ce bon vieux Boniface.

Et a posteriori, je pensais à tous ceux dont je savais qu’ils avaient besoin de prière… Christophe pour sa guérison, Tana qui a perdu un fils, la Syrie, tout l’Orient et spécialement les chrétiens…. apportant à chaque fois de nouvelles personnes parmi lesquelles les lecteurs de Terre Sainte Magazine et toutes leurs intentions. Comme dirait mon amie Nelly “ça ne mange pas de pain !”

Dernière mise à jour: 21/01/2024 19:58

Venez et voyez: Jérusalem à l’échelle du temps (suite)
Claire Burkel

Venez et voyez: Jérusalem à l’échelle du temps (suite)

La maquette présentée à Saint Pierre en Gallicante est une Jérusalem que n’ont connue ni Jésus, ni les premiers chrétiens, mais les byzantins. Elle permet de mieux appréhender le terrain où tous ces acteurs ont évolué, et d’approfondir ses connaissances de la géographie des principaux épisodes évangéliques.

Marie-Armelle Beaulieu

Terre des hommes

Restauration des mosaïques de la Nativité
Rédaction

Restauration des mosaïques de la Nativité

La restauration des mosaïques de la basilique de la Nativité permet de mettre en valeur leur symbolique

Israël Finkelstein: l’archéologue qui relit la Bible
Mélinée Le Priol

Israël Finkelstein: l’archéologue qui relit la Bible

Si l’on en croit Israël Finkelstein, certains évènements bibliques sont loin de s’être déroulés tels que la Bible les raconte. Pour autant, ce récit n’est bien sûr pas entièrement fabulaire… Rencontre avec le plus médiatique des archéologues israéliens.

Michael Langlois ou l’épigraphie dépoussiérée
Marie-Armelle Beaulieu

Michael Langlois ou l’épigraphie dépoussiérée

À lui seul il est la preuve vivante qu’on peut être jeune, historien, bibliste, épigraphiste, décontracté pour ne pas dire carrément cool et enraciné dans le Christ. Rencontre surprenante avec Michaël Langlois.

L’arc de l’Ecce Homo n’est plus ce qu’il était
Marie-Armelle Beaulieu

L’arc de l’Ecce Homo n’est plus ce qu’il était

C'est l‘histoire d’un religieux dominicain qui vient remettre en cause ce que l’on croyait être une vérité historique. L’arc de l’Ecce Homo change de statut et avec lui l‘histoire de tout un quartier de la ville. Fascinant.

Des Israéliens dans les monastères
Claire Bastier

Des Israéliens dans les monastères

Les monastères chrétiens de Terre Sainte sont situés pour la plupart d’entre eux en Israël. Cinquante ans après la déclaration Nostra aetate du Concile Vatican II “sur les relations de l’Église avec les religions non chrétiennes”, des liens de voisinage, et même d’amitié, sont nés entre les communautés religieuses implantées ici et les juifs israéliens.

La religion dans les écoles Terra Sancta, une matière pour la vie
Hélène Morlet

La religion dans les écoles Terra Sancta, une matière pour la vie

Dans le programme scolaire palestinien, le cours d’instruction religieuse est une matière au même titre que les maths ou la langue arabe. Les écoles de la Custodie ont voulu aller plus loin.