Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Trésor enfoui: une énorme statue déterrée en Egypte

Terresainte.net
14 mars 2017
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Trésor enfoui: une énorme statue déterrée en Egypte
Un des morceaux de la statue de 8 mètres qui pourrait représenter Ramsès II ©Ministère des antiquités égyptien

Une équipe d'archéologues égyptiens et allemands ont découvert une imposante statue de 26 pieds (8 mètres) dans un bidonville du Caire, il s'agirait du Pharaon Ramsès II.


(Jérusalem/n.h) – Le colosse a été trouvé submergé dans la boue dans ce qui était jadis l’antique ville d’Héliopolis. « C’est l’une des découvertes les plus importantes jamais faite », selon le Ministère égyptien des antiquités.

La statue de quartz est « très probablement celle de Ramsès II », a déclaré jeudi le ministre des Antiquités Khaled al-Anani qui s’est rendu sur place, ajoutant que l’identité devrait être confirmée une fois tous les morceaux mis à jour.

« Sur les portions découvertes il n’y a pas d’inscription permettant de déterminer de quel roi il s’agit », a expliqué M. Anani dans un post sur Facebook. « Mais sa découverte en face de la porte du temple du Pharaon Ramsès II suggère que c’est probablement lui. »

En plus de la statue colossale, les chercheurs ont également trouvé un buste en pierre de 80cm du Pharaon Seti II, petit-fils de Ramsès II.

Ramsès II, également connu sous le nom de Ramsès le Grand, a régné il y a plus de 3000 ans dans la XIXe dynastie. Il est considéré par les historiens comme le chef le plus puissant et le plus vénéré de l’Egypte ancienne. À la tête de plusieurs expéditions militaires, il a élargi l’Empire égyptien, s’étendant de la Syrie de l’est à la Nubie (aujourd’hui au nord du Soudan) dans le sud.

La zone où les deux statues ont été découvertes est actuellement le quartier populaire de Matariya, situé dans la partie orientale du Caire moderne. Mais à l’époque de Ramsès, a expliqué Aymen Ashmawy, à la tête de l’équipe égyptienne opérant les fouilles, il s’agissait d’Héliopolis, considéré comme la maison du dieu du soleil Ra et le lieu de naissance du monde.

« Le dieu du soleil a créé le monde à Héliopolis, à Matariya », a déclaré Dietrich Raue, responsable de l’équipe allemande de l’expédition.  Les statues, les temples et les obélisques monumentaux ont tous été construits à Matariya, mais les rois n’y ont jamais vécu en raison de la signification cérémoniale de la région, selon le docteur Raue.

L’équipe tentera maintenant d’extraire les deux parties restantes des statuts et de les restaurer. Le colosse, s’il est rétabli avec succès et confirmé être celui de Ramsès II, sera placé à l’entrée du Grand Musée égyptien du Caire, qui ouvrira ses portes en 2018.

D’après une loi de 1983, tous les artefacts découverts sur le territoire national sont propriété de l’État.

Ces dernières années, l’Egypte  s’est retrouvée prise dans plusieurs scandales en relation avec la préservation des antiquités. Environ 3 milliards de dollars d’antiquités ont été volés pendant l’instabilité politique post-2011, tandis que huit employés du musée ont été accusés de négligence dans leur manipulation du masque du roi Toutankhamon l’an dernier. Le graffiti d’un touriste chinois sur l’un des plus beaux temples pharaoniques d’Egypte a également mis en lumière les efforts ambivalents de préservation de l’État.