Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Et donc Jérusalem offre le spectacle de quoi ?

Marie-Armelle Beaulieu
30 juillet 2017
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Parmi mes attributions, il y a celle d’être à la disposition des journalistes francophones (entre autres). Il s’agit soit de leur ouvrir mon carnet d’adresses, soit de leur donner une
(in)formation accélérée, soit de répondre à leurs questions. Quand celles-ci touchent au christianisme local, je suis d’une patience d’ange. (Si, si, c’est possible). Entrevoir la palette des nuances du christianisme en Orient prend du temps. Là où ma patience est nulle et ce qui a le don de me faire partir roue arrière dans une envolée qui peut être cinglante, c’est quand les dits-journalistes – ou n’importe qui d’autre qui vient de mettre le pied en Terre Sainte – arrivent, bille en tête, pour nous faire une leçon d’œcuménisme et accuser Jérusalem d’être le théâtre et l’exemple par excellence du scandale de nos divisions.
Non l’unité n’est pas faite. Oui c’est une douleur. Mais non enfin, nous ne nous regardons pas en permanence en chiens de faïence, suspicieux, prêts à bondir les uns sur les autres pour nous écharper. Nous vivons et nous vivons ensemble. Oui les caractères se frottent, oui tout n’est pas rose. Vous n’avez pas de querelle de famille vous ? Jamais de dispute ? Jamais de coups bas ? Jamais d’anicroche ? Nous vivons une vie de famille dans une proximité voire promiscuité inédite et oui, cela occasionne des tensions. D’autant que nous partageons la même passion pour les mêmes lieux, dont chacun voudrait avoir la plus belle part… Un peu comme une maison de vacances en indivision… ça doit bien rappeler quelque chose à quelqu’un… Alors oui il y a des mots… occasionnellement de la casse, c’est normal à défaut d’être glorieux.
Maintenant veuillez considérer la photo ci-dessus. Regardez-la bien. Laissez-la vous faire du bien. Elle a été prise le 24 avril dernier au lendemain des fêtes de Pâques. Mgr Pizzaballa en chauffeur de salle (qui l’eut cru ?) vient de dire une blague. Au demeurant absolument tordante dans le contexte. Et voyez le résultat. Ils ont l’air de se battre comme des chiffonniers les prélats de Terre Sainte ? Et l’on va nous donner longtemps la leçon sur nos divisions dont aucune n’a sa source en Terre Sainte ? Elle commence là l’unité, dans ces moments fraternels que les chrétiens de cette région vivent au quotidien, loin des caméras et des micros. Et à défaut de théologie, cette humanité partagée est déjà très belle.
Quant à savoir quelle était la blague, je la divulguerai quand Terre Sainte Magazine, avec votre aide, aura 2 000 abonnés de plus. Au boulot, ce n’est pas le moment de rigoler. Que chaque lecteur fasse un nouvel abonné payant, et zou on y sera. Est-ce trop demander ? Merci d’avance. Bel été !

Dernière mise à jour: 24/01/2024 13:40

Terre Sainte n. 4/2017 – Sommaire TSM 650
Juillet Août 2017

Terre Sainte n. 4/2017 – Sommaire TSM 650

Quelle géopolitique en Terre Sainte quand les Franciscains arrivèrent il y a 800 ans ? Et si on allait se promener à Tabgha, ou sur l’esplanade ? Embarquez dans un nouveau numéro de TSM.

Le pape François en Égypte
Frans Bouwen, m.afr.

Le pape François en Égypte

Une nouvelle fois le pape est allé à la rencontre. Le père Bouwen explique le sens de ce qui devient la “marque de fabrique” du Serviteur des serviteurs.

Les cursus scolaires arabes entre réforme et politique
Kassam Maadi

Les cursus scolaires arabes entre réforme et politique

Lors de son voyage en Égypte, le pape François a rencontré le grand imam d’Al-Azhar, Ahmed el-Tayeb. Si la rencontre est riche en symboles, rien ne changera dans les relations entre musulmans et chrétiens au Proche-Orient si l’éducation des enfants ne change pas. Des efforts sont faits dans plusieurs pays arabes pour une nouvelle éducation à l’islam. Non sans difficulté.

Le Lac de Tibériade s’assèche !
Arianna Poletti

Le Lac de Tibériade s’assèche !

L’eau du lac de Kinneret diminue d’année en année. Les experts expriment leur inquiétude : le lac de Tibériade est à son niveau le plus bas depuis un siècle.

La Terre Sainte à l’arrivée des frères mineurs
Sergio Ferdinandi

La Terre Sainte à l’arrivée des frères mineurs

Quand les premiers franciscains arrivèrent à Acre en 1217, Jérusalem était tombée aux mains de Saladin depuis 30 ans déjà. Quelle situation prévalait alors dans celle qui devait devenir la dernière place-forte croisée du royaume de Jérusalem ?

L’icône, porte ouverte sur l’invisible
Frédéric Manns ofm, Studium biblicum Franciscanum

L’icône, porte ouverte sur l’invisible

A Jérusalem, les pèlerins peuvent voir quelle place prépondérante prend l’icône dans la représentation religieuse orientale. Une place qu’elle s’est acquise au prix d’un débat théologique intense. Quand l’art se fait livre de théologie.

L’icône du centre pastoral de Tel-Aviv
Émilie Rey

L’icône du centre pastoral de Tel-Aviv

La tradition de l’icône est très codifiée, pourtant de nouvelles œuvres voient le jour. Terre Sainte Magazine vous en présente une très contemporaine.

En passant par l’esplanade (1re  partie)
Louis Domergue

En passant par l’esplanade (1re partie)

En attendant le numéro qui fera visiter l’intérieur des mosquées à la plupart de nos lecteurs, Terre Sainte Magazine vous guide sur l’esplanade. Contemplée depuis le Mont des Oliviers, elle est devenue un des symboles visuels de Jérusalem. C’est le lieu le plus saint du judaïsme et le troisième lieu saint de l’islam. Partons à la visite de ses monuments.

Marie-Armelle Beaulieu

Figure de franciscain

Marie-Armelle Beaulieu

Jusqu’au retour du Messie