Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Le érouv des Actes des apôtres

Marie-Armelle Beaulieu
8 septembre 2017
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Le érouv des Actes des apôtres
Mosaïque de l’Ascension de Jésus dans la basilique de la Nativité à Bethléem.

Trop calé l’article sur le érouv page 14 ? Et si l’on vous dit qu’il vient éclairer un détail des Actes des apôtres ?


Article paru dans le numéro 663 de Terre Sainte Magazine – Septembre-Octobre 2019.

—-

Dans les Actes des apôtres, Jésus vient de s’élever vers le ciel et les anges disent aux disciples «Galiléens, pourquoi restez-vous là ?». Quand ils ont fini de parler le texte poursuit. «Alors, ils retournèrent à Jérusalem depuis le lieu-dit «mont des Oliviers» qui en est proche, – la distance de marche ne dépasse pas ce qui est permis le jour du sabbat. Ac 1, 9-12». Vous a-t-elle jamais préoccupés cette […]

Achetez ce numéro

 

 

 

Cette distance s’appelle le techum shabbat, la limite de shabbat. L’interdiction de marcher remonte au livre de l’Exode (16, 29) : «Voyez : le Seigneur vous a donné le sabbat ; aussi, le sixième jour, vous donne-t-il du pain pour deux jours. Restez donc chacun chez vous. Que personne ne sorte de chez lui le septième jour.» S’il fallait rester chez soi, et l’on sait combien le judaïsme peut parfois être littéral, alors comment aller au Temple ou, après sa destruction, comment se rendre à la synagogue ? L’interdiction fut donc assouplie pour être ramenée à une distance.

Mais tout se complique quand il s’agit de préciser la mesure de la distance en question. Elle varie selon les rabbins. La plus communément admise est de 2000 coudées. Certains parlent de 2800, d’autres de 1800. Encore faudrait-il s’entendre sur la valeur de la coudée ce qui ne va pas de soi. Disons que la distance en question oscille de 900 à 1500m.

Par la suite le judaïsme a encore assoupli la loi mosaïque accordant que la ville dans laquelle on habite peut-être tout entière considérée comme le «chez soi» de sorte que la distance permise le shabbat est la distance parcourue en dehors des limites de la ville. Une souplesse que ne s’autorisent pas les communautés les plus orthodoxes d’où le marquage dans l’espace, le fameux érouv.

Abonnez-vous au magazine

Découvrir les tarifs et s’abonner.

Cliquez ici
Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

Expo sur le Saint-Sépulcre
Achetez ce numéro
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don