Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Chemin de la Sainte Famille : un pas de plus vers l’Unesco

Christophe Lafontaine
3 juillet 2019
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Chemin de la Sainte Famille : un pas de plus vers l’Unesco
Scène du spectacle musical « Egypt…the Way » donné le 24 juin 2019 au Caire © Coptic Media Center

Le Ministère égyptien des Antiquités a publié un catalogue en arabe et en anglais pour identifier les étapes de la Sainte Famille en Egypte. Un préalable en vue de figurer sur la Liste du patrimoine mon-dial de l'Unesco.


Sous le titre « Les étapes du voyage de la Sainte Famille », le Ministère égyptien des Antiquités a publié un catalogue retraçant le voyage de Jésus, de Marie et Joseph en Egypte, depuis leur arrivée jusqu’à leur retour quatre ans plus tard, à Nazareth en Galilée. La brochure contient des textes faciles d’accès, une documentation illustrée et des cartes topographiques retraçant les différentes escales du séjour de la Sainte Famille dans le pays des pharaons. Vingt-cinq lieux égyptiens revendiquent le fait d’avoir été traversés par la Sainte Famille qui durant plus de trois ans et demi a sillonné le Sinaï, le delta du Nil en se dirigeant vers Wadi el-Natrun, avant de s’arrêter aux portes du Caire et de demeurer ensuite dans la ville, puis de revenir chez eux par la Haute-Egypte. Le catalogue inclut ainsi des informations sur les monastères du Wadi el-Natrun (nord-ouest du Caire), « l’arbre de Marie » à el-Matariya (banlieue du Caire), l’église de la Vierge Marie à Jabal al-Tayr (province de Minya) ou encore le monastère de Deir al-Muharraq, dans le gouvernorat d’Assiout en Haute-Egypte.

Le catalogue explique au lecteur l’histoire des lieux, l’architecture des sanctuaires et les célébrations qui y sont organisées chaque année.

Mohammed Abdullatif, professeur d’antiquités islamiques à l’Université de Mansourah (nord-est de l’Egypte), a déclaré dans un communiqué de presse dont s’est fait l’écho le Daily News Egypt, avoir supervisé la rédaction de ce catalogue avec une équipe d’experts du Ministère des Antiquités, visant à documenter le voyage en détail pour les touristes. L’ouvrage est d’ailleurs rédigé à cette fin en arabe et en anglais.

Il a par ailleurs précisé que cette documentation faisait partie d’un plan plus vaste dans lequel le Ministère – via un comité national composé d’experts -, est engagé depuis que l’Egypte a déposé à l’Unesco, la candidature du chemin de la Sainte Famille au patrimoine mondial immatériel de l’humanité. A l’instar des chemins de St Jacques de Compostelle. Le Ministère des Antiquités a aussi présenté un dossier à l’Unesco pour une inscription (cette fois-ci matérielle) des quatre monastères du Wadi el-Natrun située dans la région des lac alcalins, au nord-ouest du Caire : Deir El-Suryani (monastère des Syriens), Deir Baramos (monastère des Romains), Deir Amba Bichoï (Saint-Bishoy), Deir Abu Makar (monastère Saint-Macaire de Scété).

« Les entreprises de tourisme internationales sont très intéressées par les sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco dans leurs programmes de voyage, ce qui est très bénéfique pour l’Egypte, en particulier le tourisme religieux », a confié Mohammed Abdullatif. A noter qu’il existe déjà des sites égyptiens sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, comme le monastère Sainte-Catherine dans le Sinaï, le Caire historique, les pyramides ou encore – pour ne citer qu’eux – le site archéologique de Louxor ou la Thèbes antique et sa nécropole.

Par ailleurs, un dossier concernant le Chemin de la Sainte Famille a également été présenté auprès de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), comme ce fut le cas pour la Route de la soie.

Comédie musicale l’an prochain en français et en anglais

Le pape des coptes orthodoxes, Tawadros II, a d’ailleurs salué le 24 juin dernier les efforts déployés par le Ministère égyptien des Antiquités pour promouvoir le chemin de la Sainte Famille en Egypte. Le Patriarche a aussi déclaré que ce voyage était un cadeau de Dieu à tous les Egyptiens et qu’il aiderait le monde entier à comprendre la valeur réelle de l’Egypte. Il s’exprimait au centre de conférences international al-Manara dans le nouveau Caire, à l’issue d’un spectacle musical intitulé « Egypt …The Way » organisé par NEHRA (National Egyptian Heritage Revival Association) et parrainé par le président Abdel Fatah al-Sissi. Le spectacle a été donné à l’occasion de la fête de l’entrée de la Sainte Famille en Egypte, traditionnellement célébrée le 1er juin par les coptes aussi bien orthodoxes que catholiques. A cette occasion, Khaled al-Anani, le Ministre égyptien des Antiquités a expliqué que « le Ministère des Antiquités avait restauré et ouvert plusieurs sites, églises et monastères sur le chemin de la Sainte Famille ».  En 2014, « l’église suspendue » (Al-Kanîsah al-Mu’allaqah) a été inaugurée après 16 ans de travaux dans le quartier copte du vieux-Caire (Masr al-Qadima). En août 2016, la restauration de l’église de la Vierge Marie et du martyr Abanoub à Samanoud (la plus ancienne église du gouvernorat de Gharbiya dans le Delta d’Egypte) a été achevée. 2016 aura vu également la réouverture de l’église d’Abu Serga dans le Vieux-Caire qui est l’une des plus anciennes églises coptes en Egypte. Datant du IVème siècle, elle a été bâtie sur une grotte censée avoir abrité la Sainte Famille pendant son séjour dans la région.
En outre, la restauration partielle des quatre monastères du Wadi el-Natrun est terminée. Le Ministre a d’autre part indiqué que la restauration de l’église de la Vierge Marie à Jabal el-Tayr près de Minya était en cours et que le projet de développement du site de « l’arbre de Marie » à el-Matariya à proximité duquel se trouve « La grotte de la vierge Marie » où se serait logée la Sainte Famille et qui a été officiellement rouverte le 1er juin 2018, est en voie d’achèvement.

Le spectacle musical du 24 juin s’est déroulé en présence de plusieurs représentants du monde politique, culturel et religieux. Parmi eux, le patriarche des coptes catholiques Ibrahim Isaac Sidrak et une délégation de haut niveau de l’université sunnite al-Azhar du Caire.

Le président du conseil d’administration de Nehra, Mounir Ghabour, a précisé que la comédie musicale sera traduite en anglais et en français, et présentée à Beyrouth (Liban) l’année prochaine.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don