Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

réfugiés de l’intérieur

Les déplacés internes ne baissent pas les bras
Fanny Houvenaeghel

Les déplacés internes ne baissent pas les bras

300 000 arabes israéliens sont des «réfugiés internes», des personnes déplacées (et leurs descendants) dont les villages ont été détruits ou qui ne sont pas autorisées à revenir dans leurs maisons. On les appelle en anglais des ‘present absentees’, des absents présents. 64 ans après, ils espèrent encore recouvrer leurs droits au retour sur la terre de leurs ancêtres aujourd’hui en Israël

Iqrit, le village qui ne veut pas mourir
Fanny Houvenaeghel

Iqrit, le village qui ne veut pas mourir

La population arabe chrétienne a vécu la proclamation de l’État d’Israël, à l’instar de toute la population arabe comme un choc. En 1948, les chrétiens ont dû fuir leurs villages ou en ont été chassés. Jusqu’à aujourd’hui, même devenus israéliens, certains d’entre eux ne veulent pas oublier et demandent réparation.

Le numéro en cours

Site officiel de la Custodie

Achetez ce numéro