Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

price tag

Deux mises en examen pour la destruction de Tabgha
Terrasanta.net

Deux mises en examen pour la destruction de Tabgha

Un communiqué de presse publié par l'ambassade d'Israël au Saint-Siège annonce aujourd'hui que deux jeunes citoyens israéliens, Ianun Reuveni  (20 ans) et Yehuda Asraf (19 ans), ont été formellement mis en accusation et portés responsables de l'incendie nocturne du 18 juin dernier à l'encontre du sanctuaire de la Multiplication des pains et des poissons à Tabgha, sur les rives du lac de Tibériade.

L’enquête sur l’incendie criminel de Tabgha se poursuit
Terrasanta.net

L’enquête sur l’incendie criminel de Tabgha se poursuit

Israël est toujours à la recherche des responsables de l'incendie qui, dans la nuit du 18 juin, a ravagé l'église de la Multiplication des pains et des poissons à Tabgha, sur les rives du lac de Tibériade. Terrasanta.net vous partage les dernières nouvelles.

Incendie volontaire à Tabgha chrétiens et juifs s’inquiètent
Terresainte.net

Incendie volontaire à Tabgha chrétiens et juifs s’inquiètent

Un incendie vraisemblablement d’origine criminelle a partiellement brûlé le sanctuaire de la multiplication des pains à Tabgha dans la nuit du 17 au 18 juin. Un graffiti en hébreu oriente l’enquête vers des extrémistes juifs. La récurrence de tels actes inquiètent les chrétiens de Terre Sainte, mais également bon nombre de juifs en Israël.

Des israéliens manifestent leur soutien aux communautés victimes de « prix à payer »
Terresainte.net

Des israéliens manifestent leur soutien aux communautés victimes de « prix à payer »

À deux semaines de l’arrivée en Terre Sainte et devant la recrudescence des attaques de types « prix à payer » spécialement contre des lieux saints chrétiens, des Israéliens ont manifesté dimanche 11 mai en fin d’après midi pour dire leur opposition à ces actes de violence.

Le cimetière d’Oskar Schindler n’échappe pas au « prix à payer »
Terrasanta.net

Le cimetière d’Oskar Schindler n’échappe pas au « prix à payer »

L’entrée du cimetière catholique où repose le corps d’Oskar Schindler qui sauva plus de mille juifs durant la seconde guerre mondiale n’a pas échappé cette nuit au vandalisme. La mention en hébreu « Tag Mehir » (« prix à payer » en français) a été écrite sur un des murs. Cet acte s’inscrit dans une série d’actes de vandalismes et profanations de lieux chrétiens qui n’en finit pas de s’allonger.

Prix à payer, paix retardée
Fanny Houvenaeghel

Prix à payer, paix retardée

"Mort aux chrétiens", c'est le graffiti que le père Claudio, grec orthodoxe du monastère de la Sainte-Croix à Jérusalem, a trouvé ce matin inscrit sur sa voiture, entouré d'étoiles de David et du nom de la colonie de Migron. Une autre voiture a été vandalisée, les pneus des deux véhicules ont été crevés. La police soupçonne une manifestation du "prix à payer".

La revue en vidéo

Découvrez le magazine papier
Expo sur le Saint-Sépulcre
Achetez ce numéro
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don