Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Nouvelles inscriptions anti-chrétiennes à la Basilique de la Dormition sur le Mont Sion

Terrasanta.net
19 janvier 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Nouvelles inscriptions anti-chrétiennes à la Basilique de la Dormition sur le Mont Sion
Insultes écrites en hébreu sur la porte de la basilique de la Dormition à Jérusalem.(Photo: moines de la Dormition)

Dans la nuit de samedi à dimanche 17 janvier, l’Abbaye de la Dormition a été vandalisée. Des tags anti-chrétiens ont été écrits au marqueur indélébile sur les portes et les murs du monastère bénédictin : “Mort aux hérétiques chrétiens, les ennemis d’Israël”, “Les chrétiens en enfer”, “Revanche pour les israélites”, “Que son nom (Jésus) et sa mémoire soient effacés”. D’autres inscriptions anti-chrétiennes ont aussi été trouvées sur les murs de l’école Patriarcale grecque-orthodoxe de Saint-Sion, ainsi que dans les cimetières arménien et grec-orthodoxe voisins.


 

(Jérusalem/TD) – Dans la nuit de samedi à dimanche 17 janvier, l’Abbaye de la Dormition a été vandalisée. Des tags anti-chrétiens ont été écrits au marqueur indélébile sur les portes et les murs du monastère bénédictin : “Mort aux hérétiques chrétiens, les ennemis d’Israël”, “Les chrétiens en enfer”, “Revanche pour les israélites”, “Que son nom (Jésus) et sa mémoire soient effacés”. D’autres inscriptions anti-chrétiennes ont aussi été trouvées sur les murs de l’école Patriarcale grecque-orthodoxe de Saint-Sion, ainsi que dans les cimetières arménien et grec-orthodoxe voisins.

L’Abbaye de la Dormition est victime d’actes de vandalisme chaque année depuis 2012. Ces dix dernières années, de nombreux sites chrétiens en Israël ont été vandalisés dans des attaque de type “prix à payer” (Price Tag voir notre article Prix à payer, paix retardée ) , menées par des extrémistes juifs. Le dernier saccage “signé” contre un site chrétien avait eu lieu en juin 2015 à Tabgha, sur les bords du Lac de Tibériade. Le feu avait été mis au complexe de l’église de la Multiplication des pains et des poissons par des extrémistes juifs.

Un document fourni par le Jerusalem Inter-Church Center  recense 24 attaques anti-chrétiennes commises par des extrémistes juifs depuis 2011. Un chiffre conservateur car plusieurs saccages non-signés, comme celui d’il y a trois semaines contre le cimetière salésien du couvent de Beit Gemal, n’y sont pas répertoriés. Les attaques anti-chrétiennes dites “price-tag” sont perpétrées pour faire “payer le prix” des actions de l’Église en Israël et dans les Territoires Palestiniens.

Le Père Nikodemus Schnabel OSB, sous-prieur de l’Abbaye de la Dormition a publié un communiqué  dans lequel, après avoir alerté sur la situation sécuritaire et les rassemblements extrémistes hebdomadaires dans le voisinage du monastère, il a appelé les autorités “à prendre les mesures appropriés contre ce crime de haine et à travailler pour une amélioration de la situation sécuritaire au Mont Sion, comme cela a été promis à l’été 2013.”

Malgré les actes de vandalisme, il conclut : “Nous sommes tous reconnaissants envers la solidarité de tous nos amis en Israël. Nous, moines de l’Abbaye de la Dormition en Israël, ne cesserons pas de prier pour la réconciliation, la justice et la paix, et aussi pour les auteurs de ces actes, que la haine puisse disparaître de leurs coeurs.”

Le Patriarcat Latin de Jérusalem a lui aussi fermement condamné ces actes . Par ailleurs il affirme que “le seul remède face à un tel acte est de contrôler l’éducation donnée dans les écoles où ces jeunes ont été formés, et de surveiller ceux qui incitent à l’intolérance envers les chrétiens.”

Les actes de vandalisme de dimanche dernier interviennent alors que le jour même le Pape se rendait à la Grande Synagogue de Rome dans le cadre du dialogue inter-religieux. Les 50 ans de Nostra Aetate, le document qui a ouvert le dialogue entre l’Église catholique et les autres religions, viennent par ailleurs d’être fêtés. L’Abbaye de la Dormition est un acteur particulièrement impliqué dans ce dialogue inter-religieux, entre christianisme et judaïsme.

 

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici