Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Un acte de vandalisme incendiaire à Gethsémani

Terrasanta.net
5 décembre 2020
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Un acte de vandalisme incendiaire à Gethsémani
Pompiers et policiers à l'entrée de la Basilique de l'Agonie (Gethsémani), après l'attaque incendiaire du 4 décembre 2020. (Photo Olivier Fitoussi) פלילי משטרה כבאים

En début d'après-midi, la police israélienne, appelée par les gardiens de la basilique de l'Agonie à Gethsémani, a arrêté l'auteur présumé d'un acte incendiaire dans l'église de Jérusalem. Il n’y a eu que quelques dommages sur les bancs.


(G.S.) – A Jérusalem, alors que se déroulait l’installation solennelle du nouveau patriarche latin de Jérusalem, Mgr Pierbattista Pizzaballa, dans la basilique du Saint-Sépulcre, non loin de là, quelqu’un a mis le feu aux bancs de l’église de l’Agonie, à Gethsémani (au pied du Mont des Oliviers).

Cela s’est passé en début d’après-midi vendredi 4 décembre 2020, dans les quartiers est de la ville sainte. Alertés par les responsables du sanctuaire géré par les franciscains de la Custodie de Terre Sainte, les pompiers et les policiers israéliens sont immédiatement intervenus. Ils ont arrêté un homme d’une cinquantaine d’années qui aurait aspergé les bancs d’un liquide inflammable et y aurait mis le feu (une courte vidéo des dégâts est en ligne sur notre page Twitter). Selon le Times of Israel, il s’agit d’un juif vivant à Gilo, l’un des quartiers construits ces dernières années dans les Territoires palestiniens entre Jérusalem et Bethléem.

Le même journal cite des sources génériques des enquêteurs selon lesquelles l’auteur présumé serait un malfaiteur ayant des antécédents pour d’autres incendies volontaires. Aucune matrice idéologique particulière n’aurait donc motivé son geste, selon les premières investigations.

Cependant, les incendies criminels ou le vandalisme contre les églises ne sont pas nouveaux en Terre Sainte. Rappelons, entre autres, le grave incendie du sanctuaire de la Multiplication des pains, à Tabgha, en juin 2015, et l’incendie à l’abbaye de Latroun en 2012.

En signe de réparation pour l’outrage à l’église, le dimanche matin 6 décembre à 10h dans la Basilique de l’Agonie, le patriarche latin Mgr Pierbattista Pizzaballa présidera une messe avec le père Francesco Patton, Custode de Terre Sainte.

Sur le même sujet
Découvrez le magazine papier
La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici