Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Vandalisme

Israël: nouvel acte de vandalisme antichrétien à Beit Gemal
Christophe Lafontaine

Israël: nouvel acte de vandalisme antichrétien à Beit Gemal

Dans un communiqué du 17 octobre 2018, l’Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte a condamné la profanation du monastère salésien de Beit Gemal, dans le centre d’Israël. Appelant l’Etat hébreu à agir.

L’église Saint-Etienne de Beit Gemal vandalisée
Christophe Lafontaine

L’église Saint-Etienne de Beit Gemal vandalisée

Un communiqué du Patriarcat latin de Jérusalem annonce que des vandales se sont introduits par effraction dans l’église Saint-Etienne de Beit Gemal et l’ont saccagée. L’attaque a eu lieu dans la soirée du mercredi 20.

A Tabgha le couvent a pansé ses plaies
Terresainte.net

A Tabgha le couvent a pansé ses plaies

Le sanctuaire de la Multiplication des pains et des poissons au nord-ouest du Lac de Tibériade a achevé les  travaux de restauration. Un incendie allumé par trois juifs extrémistes l'avait endommagé en 2015.

Nouvelles inscriptions anti-chrétiennes à la Basilique de la Dormition sur le Mont Sion
Terrasanta.net

Nouvelles inscriptions anti-chrétiennes à la Basilique de la Dormition sur le Mont Sion

Dans la nuit de samedi à dimanche 17 janvier, l’Abbaye de la Dormition a été vandalisée. Des tags anti-chrétiens ont été écrits au marqueur indélébile sur les portes et les murs du monastère bénédictin : “Mort aux hérétiques chrétiens, les ennemis d’Israël”, “Les chrétiens en enfer”, “Revanche pour les israélites”, “Que son nom (Jésus) et sa mémoire soient effacés”. D’autres inscriptions anti-chrétiennes ont aussi été trouvées sur les murs de l’école Patriarcale grecque-orthodoxe de Saint-Sion, ainsi que dans les cimetières arménien et grec-orthodoxe voisins.

La communauté de Tabgha sera finalement indemnisée pour l’incendie volontaire
Terresainte.net

La communauté de Tabgha sera finalement indemnisée pour l’incendie volontaire

Après l’incendie criminel de juin dernier, le service des impôts israéliens avait annoncé le 10 septembre que l’église de Tabgha ne recevrait pas les dédommagements prévus par la loi israélienne en cas d’acte terroriste au motif que l’incendie volontaire de l’édifice ne relevait pas du terrorisme. Lundi 21 septembre, le procureur général israélien est revenu sur cette décision. La communauté bénédictine de Tabgha sera finalement indemnisée.

Deux mises en examen pour la destruction de Tabgha
Terrasanta.net

Deux mises en examen pour la destruction de Tabgha

Un communiqué de presse publié par l'ambassade d'Israël au Saint-Siège annonce aujourd'hui que deux jeunes citoyens israéliens, Ianun Reuveni  (20 ans) et Yehuda Asraf (19 ans), ont été formellement mis en accusation et portés responsables de l'incendie nocturne du 18 juin dernier à l'encontre du sanctuaire de la Multiplication des pains et des poissons à Tabgha, sur les rives du lac de Tibériade.

L’enquête sur l’incendie criminel de Tabgha se poursuit
Terrasanta.net

L’enquête sur l’incendie criminel de Tabgha se poursuit

Israël est toujours à la recherche des responsables de l'incendie qui, dans la nuit du 18 juin, a ravagé l'église de la Multiplication des pains et des poissons à Tabgha, sur les rives du lac de Tibériade. Terrasanta.net vous partage les dernières nouvelles.

Incendie volontaire à Tabgha chrétiens et juifs s’inquiètent
Terresainte.net

Incendie volontaire à Tabgha chrétiens et juifs s’inquiètent

Un incendie vraisemblablement d’origine criminelle a partiellement brûlé le sanctuaire de la multiplication des pains à Tabgha dans la nuit du 17 au 18 juin. Un graffiti en hébreu oriente l’enquête vers des extrémistes juifs. La récurrence de tels actes inquiètent les chrétiens de Terre Sainte, mais également bon nombre de juifs en Israël.

Des israéliens manifestent leur soutien aux communautés victimes de « prix à payer »
Terresainte.net

Des israéliens manifestent leur soutien aux communautés victimes de « prix à payer »

À deux semaines de l’arrivée en Terre Sainte et devant la recrudescence des attaques de types « prix à payer » spécialement contre des lieux saints chrétiens, des Israéliens ont manifesté dimanche 11 mai en fin d’après midi pour dire leur opposition à ces actes de violence.

Deir Rafat, un nouveau couvent vandalisé en Israël
Adélie Pojzman-Pontay

Deir Rafat, un nouveau couvent vandalisé en Israël

Des inscriptions attaquant les États-Unis et insultant la foi chrétienne ont été taguées sur les murs du monastère de Deir Rafat, à quelques kilomètres à l’ouest de Jérusalem. L’inscription « price tag » et la nature des graffitis suggèrent le geste de sionistes radicaux.

Expo sur le Saint-Sépulcre
Achetez ce numéro
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don