Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

A la recherche de nouveaux rouleaux de la mer Morte

Christophe Lafontaine
3 décembre 2018
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
A la recherche de nouveaux rouleaux de la mer Morte
Des archéologues sont en train de fouiller deux nouvelles grottes à Qumrân, à la recherche des restes de manuscrits de la mer Morte © Bukvoed / Wikimedia Commons

D’autres manuscrits de la mer Morte vont-ils bientôt refaire surface ? C'est ce qu'espèrent des archéologues qui ont découvert deux nouvelles grottes au sud de Qumrân. Les fouilles doivent se poursuivre pour confirmer.


Ce fut l’une des découvertes archéologiques majeures du XXème siècle et elle continue au XXIème à susciter les plus grands espoirs. La course aux reliques bibliques de la mer Morte pourrait réserver une prochaine grande surprise. Deux nouvelles grottes, appelées 53b et 53c, ont été découvertes (en janvier 2018) dans la falaise, au sud du site de Qumrân, a indiqué Live Science dans son édition du 30 novembre. Le site d’actualités scientifiques faisant écho à un abstract signé par les archéologues Randall Price, de la Liberty University en Virginie, et Oren Gutfeld, de l’Université hébraïque de Jérusalem, et qui fut présenté à la réunion annuelle de l’American Schools of Oriental Research (Asor), qui s’est tenue à Denver les 14 et 17 novembre derniers.

Les deux cavités sont proches des grottes où d’autres rouleaux de la mer Morte ont déjà été découverts. Notamment près de la 12ème grotte découverte en janvier 2017. Selon les archéologues, bien qu’aucun nouveau manuscrit n’ait été trouvé à ce jour, ces deux nouvelles grottes présenteraient des indices qu’elles ont par le passé abrité quelques-uns des célèbres manuscrits de la mer Morte. Et pourraient donc en contenir encore. Et ce, « malgré les tentatives des bédouins de piller ces sites. », affirment les deux archéologues. A priori, les pillages auraient été faits en surface et les trésors pourraient être plus profondément enfouis dans le sol…

Puisque l’équipe n’a pas fini d’enquêter sur les sites, tous les espoirs sont permis.

A l’intérieur de la grotte 53b, les archéologues ont en effet trouvé une marmite en bronze datant de 100 à 15 av. J.-C. Epoque à laquelle les gens vivaient à Qumrân. Une lampe à huile presque intacte de la période hellénistique-hasmonéenne a aussi été découverte. Sa conception est similaire à celle des lampes trouvées à Qumrân, a déclaré Randall Price à Live Science, suggérant que les habitants de Qumrân vivaient ou travaillaient dans la grotte.

Des indices éloquents

Dans cette grotte, ont été retrouvés « de grandes quantités de poterie représentant des bocaux, des flacons, des tasses et des casseroles, ainsi que des fragments de textiles tissés, de cordes tressées et de ficelles », ont expliqué Randall Price et Oren Gutfeld. « Nous n’avons pas analysé toutes les poteries de cette grotte, nous ne savons donc pas si une jarre en forme de rouleau était présente », a cependant déclaré à Live Science Randall Price. « Les textiles, la corde et la ficelle trouvés dans la [grotte] 53b sont similaires à ceux trouvés dans la grotte 12 », a-t-il fait remarquer. Ce qui signifie que la cavité 53b peut probablement avoir été utilisée pour stocker des parchemins.

A l’intérieur de l’autre grotte, la 53c, les chercheurs ont trouvé un fragment de jarre dédiée à ranger les manuscrits. Un indice suggérant que des parchemins étaient autrefois effectivement entreposés dans cette cavité. Des fouilles sont en cours dans la grotte pour déterminer si elle contient encore des rouleaux.

Les grottes 1 à 11 de Qumrân ont été découvertes entre 1946 et 1956 par des bédouins. La plupart des rouleaux de la mer Morte qui sont les plus anciens textes bibliques jamais retrouvés à ce jour ont été trouvés dans ces 11 grottes. La 12ème grotte a été découverte en 2017 mais n’a révélé qu’un seul fragment de parchemin vierge en plus de récipients de stockage identiques à ceux découverts dans les autres grottes de Qumrân.

Les manuscrits de la mer Morte comprennent les restes d’environ 900 manuscrits écrits en araméen (moins de 15%) et en hébreu (pour la grande majorité). De nombreux experts pensent qu’un groupe appelé les Esséniens vivait à Qumrân et avait écrit bon nombre de ces manuscrits avant de quitter le site vers l’an 70 après J.-C., au début de la révolte contre les Romains.

Depuis 1967, l’Etat d’Israël est le dépositaire de la grande majorité des rouleaux. Des chercheurs israéliens ont déchiffré l’une des dernières parties restantes des manuscrits de la mer Morte en janvier 2018. L’équipe de l’Université de Haïfa a reconstitué en effet plus de 60 minuscules fragments de parchemin, concluant que les textes évoquent d’anciennes fêtes juives qui ne sont plus observées.

 

 

Sur le même sujet

 

L’avant-dernier manuscrit de Qumrân déroule ses secrets – 23 janvier 2018

 

Les manuscrits de Qumrân deviennent un puzzle géant en ligne – 24 février 2016

 

Des fragments des Manuscrits de la Mer Morte mis sur le marché – 30 mai 2013

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don