Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Un souffle de Pentecôte

Marie-Armelle Beaulieu
16 juillet 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Nouveau custode, nouveau patriarche (ou presque), nouvelle jeunesse chrétienne. Cette livraison de Terre Sainte Magazine est pleine de nouveautés.


Mais la nouveauté bouscule. Et le choix du nouveau custode a bousculé la Custodie. La vieille dame de bientôt 800 ans avait déjà été secouée quand il y a 12 ans, elle accueillait comme provincial Pierbattista Pizzaballa. Il avait 39 ans, était spécialiste de la société israélienne et du dialogue avec le judaïsme et se retrouvait à la tête de la Custodie tournée vers des chrétiens pour l’essentiel arabophones. Le voici devenu administrateur apostolique du diocèse dans l’attente de la nomination d’un patriarche.

Le père Francesco Patton, lui, nouveau custode, arrive d’Italie et apprend à découvrir depuis le 6 juin, le territoire de la Custodie, quelque 300 frères d’une trentaine de nationalités qui y sont en service et des réalités d’une extrême variété. S’il s’intéressait à la Custodie parce qu’il y comptait un ami, c’était d’assez loin, le voilà aux commandes.

Esprit missionnaire

Le choix a surpris les frères, mais la volonté qui a présidé à la décision semble claire. En envoyant un custode étranger au Moyen-Orient, c’est avant tout un franciscain que l’on envoie. Un frère pétri de ce souffle venu d’Assise il y a près de 800 ans. Le risque quand on est une institution aussi vieille, c’est d’en devenir les gestionnaires. Francesco va certainement venir rappeler de quel esprit missionnaire les religieux franciscains sont les dépositaires. Un regard neuf pour se laisser renouveler.

Bousculer l’institution, c’est aussi ce que fait la nouvelle jeunesse chrétienne de Terre Sainte qui se lève ici et là. Ne cédant pas à la tentation de ne voir dans le christianisme qu’une identité qui les distingue des juifs et des musulmans, eux prennent la foi à bras-le-corps et l’Église parfois à rebrousse poil. Il faut lire leurs portraits. Et découvrir leur conviction traduite ainsi par Lana : “Il faut être contagieux, cela commence par un engagement personnel qui tôt ou tard influencera les autres.”

Alors que la situation politique est sourdement extrêmement pesante, l’Esprit saint fait planer sur la Terre Sainte une brise légère, du genre qui renouvelle la terre. Maranatha !

Dernière mise à jour: 10/01/2024 20:28

Marie-Armelle Beaulieu

Une intention de prière

Plus ça va, moins nous écrivons comme des Français qui habitent ici, mais davantage comme des gens d’ici qui racontent en français ce dont ils sont témoins.

Marie-Armelle Beaulieu

C’est si simple en fait de se rencontrer

Cécile était arrivée parmi nous pour faire un stage au cœur de la rédaction. Mais que sait-on à 19 ans du conflit israélo-palestinien ou des Églises orientales ? Comment lui confier un sujet qui soit publiable pour sa joie et la nôtre ?

Venus pour apporter un message de paix
Frère David Grenier, ofm

Venus pour apporter un message de paix

Pour la première fois en douze ans, les franciscains de Terre Sainte se retrouvent avec un tout nouveau custode, fr. Francesco. Il s’inscrit dans une longue lignée : 800 ans de présence des fils de saint François en Terre Sainte lui ont donné des centaines de prédécesseurs.

Dessine-moi la Terre Sainte
Hélène Morlet

Dessine-moi la Terre Sainte

Une petite sélection de bandes dessinées pour découvrir la terre sainte et ses habitants d’hier et d’aujourd’hui, qu’ils soient israéliens, palestiniens, religieux ou simples visiteurs…

Frère Francesco Patton: « En Terre Sainte, je ferai partie  du rêve de Dieu »
Propos recueillis par Giuseppe Caffulli

Frère Francesco Patton: « En Terre Sainte, je ferai partie du rêve de Dieu »

A l’issue d’un long processus consultatif des frères de la Custodie, le Ministre Général et son conseil ont élu comme provincial des franciscains de Terre Sainte le père Francesco Patton. Une surprise pour tous puisque le nouveau custode ne connaît pas la Terre Sainte. Sa densité spirituelle traduit certainement quel franciscain est devenu custode.

Lana Rantissi: « La Terre Sainte a tout pour rendre ses habitants heureux »
Nizar Halloun

Lana Rantissi: « La Terre Sainte a tout pour rendre ses habitants heureux »

Lana Rantissi, Palestinienne chrétienne, 22 ans, est comptable à Jérusalem et active dans les mouvements de jeunes chrétiens et dans les paroisses. C’est après avoir participé à la Marche franciscaine annuelle qu’elle s’est engagée dans la paroisse du Saint-Sauveur à Jérusalem.

Les Croisés revisités
Thomas Duclert

Les Croisés revisités

Amoureux d’Histoire et de petits soldats, âmes de preux chevaliers, à vos armures ! En Israël, vous pouvez revivre les croisades de façon relativement pacifique en participant à la bataille des cornes de Hattin. Elle fut pourtant sanglante cette bataille, mais là c’est pour du jeu !

La jeunesse de Terre Sainte aux JMJ
Nizar Halloun

La jeunesse de Terre Sainte aux JMJ

Tous les records sont battus. Cette année les chrétiens de Terre Sainte enverront quelque 700 jeunes aux JMJ. Ils sont catholiques, latins et orientaux. Mais dans la dynamique de ces jeunes, ils accueilleront volontiers ceux des orthodoxes et protestants qui ont demandé à les accompagner. Une expérience de “vivre ensemble” à laquelle ils s’exercent déjà chaque mois. Reportage.

Jeunes chrétiens de Ramallah: être le levain dans la pâte
Hélène Morlet

Jeunes chrétiens de Ramallah: être le levain dans la pâte

Ils sont jeunes, Palestiniens de Cisjordanie, chrétiens dans une ville à majorité musulmane. Pour eux, l’unité des chrétiens est un devoir, une mission à approfondir et ils s’y attellent avec passion. Rencontre.