Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible
Mars Avril 2017

Terre Sainte n. 2/2017 – Sommaire TSM 648

email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Terre Sainte n. 2/2017 – Sommaire TSM 648

Acheter ce numéro

ÉDITORIAL
Merci à nos lecteurs – Marie-A. Beaulieu

CUSTODIE DE TERRE SAINTE
Au Mont Nébo, l’église a rouvert ses portes – Béatrice Guarrera

VENEZ ET VOYEZ
Goûter l’entrée en Terre Promise avec Moïse – Claire Burkel

ŒCUMENISME
Un dialogue peu connu – Frans Bouwen

COMPRENDRE
Vous avez dit Arabes chrétiens ?  – Entretien avec le père Rafiq Khoury, propos recueillis par Marie-A. Beaulieu et Nizar Halloun

COMPRENDRE
L’autre : ça s’apprend en cours – Kassam Maadi

SOLIDARITE TERRE SAINTE
L’importance de la Collecte du Vendredi saint pour la Custodie : interview de l’économe – Beatrice Guarrera

DOSSIER
Qu’est-ce que la Cour Suprême et son rôle ?  – Dossier composé par Arianna Poletti

La Cour Suprême face à l’occupation, rencontre avec David Kretzmer

La Cour Suprême et l’affaire de Crémisan

ZOOM
La Cour Suprême : un bâtiment symboliqueArianna Poletti 

DECOUVRIR
Quand Jérusalem célébrait le repos de Marie – Frédéric Manns, ofm Studium Biblicum Franciscanum

BILLET D’HUMEUR
Sur le lieu d’une vie nouvelle – Marie-A. Beaulieu

Acheter ce numéro


Terre Sainte Magazine est un bimensuel de 60 pages qui comme son nom l’indique est entièrement dédié à la Terre Sainte. C’est l’unique magazine en langue française pensé et écrit à Jérusalem. Edité depuis 1921, Terre Sainte Magazine est l’œuvre des franciscains de Terre Sainte.

Pour s’abonner à Terre Sainte Magazine par chèque ou transfert bancaire cliquez ici

Abonnement en ligne par carte bancaire ici

Terre Sainte Magazine c’est aussi un site internet et sa page facebook

Dans ce numéro
Quand Jérusalem célébrait le repos de Marie
Frédéric Manns, ofm Studium Biblicum Franciscanum

Quand Jérusalem célébrait le repos de Marie

Pendant les cinq premiers siècles de l’Église, une seule fête mariale était célébrée à Jérusalem. Elle était attachée à un lieu, aujourd’hui en ruines, sur les bords d’une route sur laquelle passe pourtant la quasi-totalité des pèlerins. À la découverte du Kathishma.

Arianna Poletti

La Cour Suprême : un bâtiment symbolique

Immédiatement identifiable avec sa pyramide, le bâtiment de la Cour Suprême surmonte la colline de Givat Ram, juste à côté de la Knesset. Non loin de la vieille ville, c’est un immeuble à l’architecture moderne influencée par de l’ancien. Son architecture et ses décorations ont une double source d’inspiration : la Bible et la ville sainte.

La Cour Suprême face  à l’Occupation : rencontre  avec David Kretzmer
Propos recueillis par Arianna Poletti

La Cour Suprême face à l’Occupation : rencontre avec David Kretzmer

La Cour Suprême est souvent présentée comme garante de la démocratie pour le respect des droits de l’homme en Israël. Cependant, ses décisions concernant la question palestinienne ne laissent personne indifférent. Certaines ont été contestées - pour des raisons différentes et parfois opposées - aussi bien par la communauté internationale que par certains courants de la société israélienne. Comment la Cour Suprême aborde et gère-t-elle la question de l’occupation des Territoires palestiniens par l’État d’Israël ? Entretien avec le professeur David Kretzmer.

Beatrice Guarrera

Au Mont Nébo l’église a rouvert ses portes

Nouveaux chantiers de fouilles, nouvelles découvertes mais surtout nouvelle église pour accueillir pèlerins et touristes au mémorial de Moïse sur le Mont Nébo. Les franciscains ont joué la modernité pour mettre en valeur le patrimoine biblique.

Arianna Poletti

Qu’est-ce que la Cour Suprême et quel est son rôle ?

Aux informations s’agissant d’Israël, on entend souvent parler des décisions de la Cour Suprême. Elles affectent directement la vie de tous les jours des Israéliens, rarement sans polémiques. Quel est son rôle ? Pourquoi, ici, est-il fondamental ?

La Cour Suprême  et l’affaire de Crémisan
Propos recueillis par Arianna Poletti

La Cour Suprême et l’affaire de Crémisan

En 2006, le ministère israélien de la Défense a pris la décision de poursuivre la construction de la barrière de séparation sur la commune de Beit Jala. Mur qui empêche l’accès aux terres possédées par les 58 familles chrétiennes du lieu-dit de Crémisan. Aussi, les habitants, encouragés par leur municipalité, ont saisi la Cour Suprême d’Israël. Une affaire très contestée qui concerne la communauté chrétienne locale. Nous en avons discuté avec le directeur de la Société Saint-Yves (le Centre catholique pour les Droits de l’homme), l’avocat palestinien Raffoul Rofa.