Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

La nouvelle cathédrale orthodoxe de Nicosie a été consacrée

Christophe Lafontaine
17 juin 2021
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
La nouvelle cathédrale orthodoxe de Nicosie a été consacrée
La nouvelle cathédrale Saint-Barnabé dans la vieille ville de Nicosie à Chypre © Church of Cyprus

Le 11 juin, en la fête de saint Barnabé, fondateur de l’Eglise de Chypre et saint patron de l’île, la nouvelle cathédrale orthodoxe de Nicosie dédiée en son honneur a été consacrée.


L’édifice combine un plan architectural cruciforme doté d’une rotonde, dans le plus pur style byzantin. La nouvelle cathédrale orthodoxe de la capitale chypriote se trouve dans la vieille ville. Suppléant la petite cathédrale Saint-Jean-le-Théologien, située dans l’enceinte du palais de l’archevêché orthodoxe. Bâtie au XIVe siècle et reconstruite en 1662. Elle a été établie comme le siège de l’archevêque de Chypre en 1720. Les intronisations des archevêques de Chypre s’y sont depuis tenues.

La nouvelle cathédrale, lumineuse aux murs blancs, a été conçue sur le même terrain appartenant à l’Eglise orthodoxe de Chypre, pour accueillir entre 600 et 800 fidèles. Les plans initiaux d’une cathédrale de 26 mètres de haut ont été ramenés à 22 mètres, suite à un refus du comité municipal en charge de l’esthétique et de l’embellissement de Nicosie.

Barnabé, fondateur de l’Eglise de Chypre

Les candélabres de la nouvelle cathédrale sont des copies de ceux de l’ancienne cathédrale Saint-Jean. L’iconostase et ses icônes sont toutes l’œuvre d’artisans chypriotes. Les lustres proviennent de la République tchèque, les cloches de Pologne, tandis que les décorations en marbre et les sols ont été importés de Grèce. Les mosaïques ainsi que les vitraux placés dans la coupole de la cathédrale ont été réalisés en Roumanie. L’autel, sculpté, a quant à lui été fabriqué à partir des trois types de bois qui auraient été utilisés pour la croix de Jésus : le pin, le cyprès et le cèdre. Sous l’autel, la crypte est réservée à l’accueil des tombeaux d’anciens archevêques et le « trésor » de l’archevêché, c’est-à-dire tous les objets de valeurs.

Lire aussi >> Série d’appels pour le respect des lieux de culte à Chypre

La cathédrale est dédiée à saint Barnabé. Ouverte le 24 avril, elle a été consacrée le 11 juin, à l’occasion de la fête du saint considéré comme le patron de l’île et le fondateur de l’Eglise de Chypre. Barnabé, d’origine juive chypriote, serait d’après la tradition, mort martyrisé près de Salamine, sa ville natale, après avoir évangélisé l’île. Sa tombe, située à Salamine, est vénérée par les pèlerins.

La cérémonie s’est déroulée en présence de Níkos Anastasiádis, président de la République de Chypre, de Chrysostome II, l’actuel primat de l’Eglise orthodoxe de Chypre, de l’archevêque Hiéronyme II, archevêque orthodoxe d’Athènes et de toute la Grèce, ainsi que du Métropolite Panteleimon de Vryoula, représentant le patriarche œcuménique Bartholomée Ier.

Les travaux avaient débuté en août 2016. Malgré la pandémie, la construction de la cathédrale s’est faite en un temps record.