Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

En Syrie un franciscain de la Custodie enlevé avec une vingtaine de paroissiens

Terrasanta.net
7 octobre 2014
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
En Syrie un franciscain de la Custodie enlevé avec une vingtaine de paroissiens
Frère Hanna Jallouf, à Knayeh (en Syrie), entouré d'enfants de la paroisse. (photo G. Caffulli/archive Eco di Terra Santa)

De Jérusalem, siège de la Custodie de Terre Sainte, nous parvient la confirmation de l'enlèvement, en Syrie, d'un frère franciscain : le frère Hanna Jallouf, âgé de 62 ans. Le religieux est le prêtre du village chrétien de Knayeh, dans la vallée de l'Oronte. Il a été enlevé dans la nuit du 5 octobre et 6 avec une vingtaine d'autres otages.


(GS) –  Jérusalem, au siège de la Custodie de Terre Sainte, a été confirmé l’enlèvement en Syrie d’un frère de la communauté: le syrien Hanna Jallouf (62 ans). Ce religieux, prêtre est le curé du village chrétien de Knayeh, dans la vallée de l’Oronte près de la frontière avec la Turquie. Il a été arrêté dans la nuit du 5 au 6 octobre avec une vingtaine d’autres otages. Les auteurs de l’enlèvement seraient des hommes armés proches de la mouvance jihadiste Jahbat Al-Nusra. Les sœurs franciscaines ont réussi à échapper à l’enlèvement et on trouvé refuge dans des maisons particulières du village.

Le vicaire apostolique d’Alep, Mgr. Georges Abou Khazen, chef des communautés de rite latin de la vallée de l’Oronte, et qui se tient étroitement au courant de ce qui se passe, a déclaré à l’Agence Fides : « Nous ne parvenons à contacter personne et nous n’avons été contactés par personne. Nous savons seulement qu’hier le couvent a été mis à sac et que d’autres personnes du village se sont cachées. Parmi les personnes enlevées se trouvent des jeunes des deux sexes « .

En 2008, alors que la Syrie n’était pas encore touchée par le conflit en cours, le Frère Hanna avait été interviewé par Eco di Terra Santa. Les Frères de la Custodie – était-il rappelé – sont présents dans la vallée de l’Oronte depuis plus de 125 ans. Le couvent, la maison des jeunes, la maternelle et  la clinique de Knayeh, dirigés par des religieuses franciscaines, sont au centre de la vie du village, qui conserve fièrement une identité chrétienne forte et a fourni à l’Église syrienne de nombreuses vocations sacerdotales et religieuse. « Selon la tradition – expliquait frère Hanna à Giuseppe Caffulli rédacteur en chef de terrasanta.net  – saint-Paul après avoir eu la joie de voir les grecs se convertir au christianisme, était allé de Jérusalem à Antioche. Il y avait alors trois routes reliant Apamée à Antioche. L’une était la route militaire vers Alep, une autre suivait le cours de l’Oronte, mais était impraticable six mois de l’année en raison des inondations; la troisième passait juste derrière cette colline. Saint Paul est certainement venu par ici, évangéliser ces terres. En bref, nous sommes certainement les descendants des premiers chrétiens convertis par l’apôtre missionnaire ».

Abouna Hanna a été directeur du prestigieux Collège de Terre Sainte d’Amman (Jordanie), mais il est revenu dans les montagnes de l’Oronte. « Ma famille – expliquait-il aux lecteurs de Eco – provient de ces vallées, et pour moi, c’était un retour à la maison. Mais aussi un nouveau défi, parce que les villages de l’Oronte, autrefois la fierté du catholicisme en Syrie connaissent aujourd’hui une forte émigration … Les jeunes, sont à la recherche de travail et d’une meilleure fortune. Cela affaiblit la communauté chrétienne, met en danger l’existence même de nos églises. Face à cette situation, nous devons de nouveau parier sur l’avenir » concluait-il dans l’entretien.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici