Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

La pierre, de la septième synagogue

Sofia Sainz de Aja
1 septembre 2011
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
La pierre, de la septième synagogue
Copie de la stèle trouvée à Magdala et exposée au Centre Notre Dame à Jérusalem ©S.SdA/CTS

Novembre 2009, l’équipe du Ministère des Antiquités met à jour les restes d’une synagogue du Ier siècle après J.-C. sur le terrain où les Légionnaires du Christ commençaient à construire le Centre Magdala. Quadrangulaire, entourée d’un mur de pierres et équipée de deux bancs, la synagogue s’est révélée être un trésor. Et pour cause, une pierre au caractère unique mise à jour au sein de la synagogue. Le responsable des fouilles à cette époque, l’archéologue Arfan Najar, explique l’importance de cette découverte.


Quelle est l’importance de cette synagogue ?

Jusqu’à ce jour, seulement six synagogues du premier siècle ont été découvertes en Israël, celle de Magdala étant la septième. Il y en a une à Massada, une à Jérusalem, une à Ramla, une autre dans l’Hérodion et deux autres à Modi’in. De plus, la synagogue de Magdala nous apporte des éléments archéologiques que nous n’avions pas auparavant. C’est aussi la plus complète.

Quel type d’éléments ?

Quatre éléments rendent cette synagogue vraiment unique. La mosaïque par exemple : nous savions que les synagogues de cette période avaient des mosaïques mais nous n’en avions jamais vu jusqu’à présent ! Les couleurs, le rouge, le bleu et le blanc, sont typiques du premier siècle. Grâce au bon état de conservation de l’ensemble nous voyons bien qu’il s’agit là d’une Beit Midrash avec cette immense salle adjacente à la synagogue. Et enfin, le plus important : c’est la première fois que l’on découvre une pierre avec de telles caractéristiques à l’intérieur d’une synagogue ! C’est absolument unique !

Parlez-moi de cette pierre. Qu’a-t-elle de spécial ?

En premier lieu, il y a beaucoup d’éléments de la pierre que nous ne savons pas expliquer. Par exemple, pourquoi était-elle ici ? À quoi servait-elle ? Toutes les indications concourent à nous laisser penser qu’elle était utilisée comme une table de lecture pour la Torah. Le plus frappant est la Menorah qui y est représentée.

Que savons-nous de la Menorah au premier siècle ?

Nous savons qu’ils n’ont pu avoir vu cette Menorah qu’à Jérusalem, dans le temple. Jusqu’à ce jour, nous n’avons découvert de représentations de Menorah que dans des grottes près de Jérusalem ou sur des pièces de monnaies. C’est la première fois qu’une Menorah apparaît hors de Jérusalem et dans une synagogue.

 


Abonnez-vous au magazine

Découvrir les tarifs et s’abonner.

Cliquez ici