Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Egypte: un pas vers l’égalité entre chrétiens et musulmans

Terresainte.net
5 février 2017
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Egypte: un pas vers l’égalité entre chrétiens et musulmans
Célébration durant la fête de Pâques au patriarcat copte ©MAB/CTS

Les fonctionnaires chrétiens pourront comme les musulmans bénéficier d’un mois de congés pay’s pour se rendre en pèlerinage aux lieux saints.


(Jérusalem/mab) – Après trois ans, la cour suprême égyptienne a finalement statué en faveur de l’égalité des droits pour les chrétiens vis-à-vis des musulmans s’agissant des facilités à faire le pèlerinage aux lieux saints. Dorénavant, comme les musulmans, les fonctionnaires chrétiens bénéficieront une fois dans leur vie d’un mois de congés payés pour se rendre en pèlerinage à Jérusalem. C’est une victoire dans le long combat des chrétiens pour l’égalité des droits avec leurs concitoyens musulmans.

La cour suprême a fondé sa décision sur la Constitution de 2014 dont le paragraphe 53 stipule : « Les citoyens sont égaux devant la loi : égaux en droits, en libertés et en devoirs publics, sans discrimination de religion, de croyance, de sexe, d’origine, de race etc. » Dans les faits les discriminations se poursuivent largement dans le pays quand bien même le président Al-Sissi multiplie les signes en faveur de la communauté chrétienne. Début janvier, il informait le patriarche Tawadros qu’il ferait construire la plus grande église d’Egypte. Elle devrait être inaugurée en 2018. Il a aussi promis à plusieurs reprises de reconstruire toutes les églises incendiées durant la présidence de Morsi.

Ces signes ne suffisent néanmoins pas aux chrétiens qui estiment être toujours victimes de discriminations dans de nombreux domaines et qui dans certaines parties du pays subissent de véritables persécutions.

Quant aux effets de la décision de la cour suprême de ce jour, ils pourraient être contrés par… l’Église copte orthodoxe. Le pape Tawadros a en effet renouvelé l’interdiction qu’avait ordonnée son prédécesseur de ne pas se rendre en pèlerinage à Jérusalem du fait de son occupation par Israël. Une interdiction qui ne touche pas les autres Eglises présentes en Egypte et qui est largement battue en brèche par les coptes orthodoxes eux-mêmes qui se rendent par milliers chaque année à dans la ville sainte.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don