Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Une pièce d’or rarissime retrouvée en Galilée

Terresainte.net
14 mars 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Une pièce d’or rarissime retrouvée en Galilée
Dr. Donald T. Ariel montrant la pièce d'or et l'effiie d'Auguste Photo: © Shai Halevy, courtesy of the Israel Antiquities Authority

Une pièce d'or rarissime portant l'image d'Auguste a été trouvée par une randonneuse en Galilée. Un seul autre exemplaire au monde était connu jusqu'à présent, exposé au British Museum.


(Jérusalem/N.H.) – Une pièce d’or rarissime portant l’image d’Auguste a été trouvée par une randonneuse en Galilée. La dame l’a remise au trésor de l’Etat et recevra un certificat de bonne citoyenneté de l’Autorité des Antiquités d’Israël.

Jusqu’à présent on ne connaissait de cette pièce qu’un exemplaire unique au monde, présenté au célèbre British Museum. Maintenant l’IAA peut également se vanter de cette sœur jumelle  en or à l’effigie de l’empereur Auguste.

Récemment, lors d’un voyage d’étude en Galilée, un groupe de marcheurs chevronnés s’est rendu sur un site antique. Lori Rimon, qui faisait partie du groupe, a soudain remarqué un objet brillant dans l’herbe. Le ramassant, elle a réalisé que c’était une vieille pièce d’or. La guide de l’équipe  a immédiatement pris contact avec l’Autorité des Antiquités d’Israël et Moti Avi’am,  archéologue et guide de longue date. Dans les deux heures, un représentant de l’Autorité des Antiquités d’Israël avait rejoint le groupe sur le terrain. Lori lui a donné ce qu’elle avait retrouvé. «  Je me suis séparé de la pièce avec beaucoup de peine, a-t-elle avoué. Ce n’est pas tous les jours qu’on retrouve un objet aussi étonnant, mais j’espère que je pourrais le voir dans un musée dans un proche avenir.»

Nir Distelfeld, à la tête de l’unité contre le vol à l’AAI, a déclaré : « C’est très impressionnant et très surprenant ». Lori  « a montré un comportement civique exemplaire en fournissant la précieuse monnaie à l’IAA.  Ce n’est pas évident, surtout quand il s’agit d’une pièce d’or aussi spectaculaire.» L’Autorité israélienne des antiquités a également souligné l’à propos des marcheurs à la contacter immédiatement alors même qu’ils étaient encore sur le site. « De cette façon, nous pouvons également recueillir les informations archéologiques et contextuelles pertinentes sur place.» Le lieu n’a pas été révélé avec précision, justement pour préserver le site et ne pas l’exposer à un pillage éventuel en dehors d’une campagne de fouilles menée par les autorités compétentes.

 « Ceci est une monnaie rare à l’échelle mondiale, frappée à Rome en 107 après Jésus-Christ », a expliqué Danny Shion, spécialiste des pièces à l’AAI. « D’un côté de la pièce, nous voyons les symboles des légions romaines à côté du nom de Trajan. De l’autre –  au lieu du portrait de l’empereur Trajan lui-même, comme ce fut le cas en général – est gravé le portrait de l’empereur ‘Auguste le divin’.»

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici