Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Deux tiers des chrétiens auraient fui la Syrie

Terresainte.net
11 avril 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Deux tiers des chrétiens auraient fui la Syrie
À gauche, Mgr Antoine Audo en 2010 au synode des évêques pour le Moyen-Orient.

Selon un évêque syrien, deux tiers des chrétiens seraient partis de Syrie, le reste soutient le président Bachar el-Assad. Leur nombre serait passé de 1,5 million à 500 000 aujourd’hui. 


 

(Jérusalem / TD) – L’évêque chaldéen d’Alep, Mgr Antoine Audo, a affirmé que deux tiers des chrétiens de Syrie auraient fui ou auraient été tués depuis le début du conflit en 2011. Leur nombre serait passé de 1,5 million à 500 000 aujourd’hui. La minorité chrétienne de Syrie subit de plein fouet la guerre qui fait rage depuis plusieurs années dans le pays. Des milliers de chrétiens ont été tués et des centaines de milliers sont réfugiés.

Le mois dernier, l’évêque affirmait lors d’une conférence de l’Onu à Genève que la situation à Alep était tragique, encore plus que dans le reste de la Syrie Depuis le début de l’insurrection syrienne, la population chrétienne de la ville serait passée de 160 000 à 40 000 personnes.

“Les chrétiens riches sont tous partis, les classes moyennes sont devenues pauvres et les pauvres, misérables”, a-t-il déclaré aux journalistes de l’AFP. La plupart des chrétiens résidant encore en Syrie vivent dans des zones contrôlées par les forces gouvernementales.

L’évêque a nié que le gouvernement et le président Bachar el-Assad dussent être tenus pour responsables des horreurs du conflit, dont le bilan s’élève à plus de 250 000 morts en cinq ans, selon l’ONU. Pour Mgr Audo, il existe une propagande contre el-Assad. Selon lui, 80 % des chrétiens de Syrie soutiendraient en fait el-Assad pour sa réélection à la présidence du pays.

Le clergé syrien soutient ouvertement Bachar el-Assad. Les trente ans de persécution des chrétiens au Liban durant l’occupation syrienne sont de l’histoire ancienne. Désormais, le gouvernement de Damas s’érige en protecteur de la minorité chrétienne. Le patriarche melkite Grégoire III soutient logiquement le président el-Assad. “Le destin des chrétiens de Syrie est moins menacé par l’extermination que par l’hémorragie migratoire”, expliquait dans un article Eugénie Bastié, envoyée spéciale du Figaro en Syrie.

Les chrétiens sont une minorité, représentant 5 à 10 % de la population syrienne, selon les estimations. En se vidant en cinq ans de deux tiers de la population chrétienne historique, le pays risque de voir celle-ci s’effacer à jamais, absorbée à l’étranger où beaucoup sont réfugiés.

Les chrétiens dans le monde sont inquiets du sort de leurs frères du Moyen-Orient. En février, le Pape François et le Patriarche Orthodoxe Russe Kirill s’étaient rencontrés notamment pour se concerter sur la situation. Dans une déclaration commune, ils avaient enjoint la communauté internationale à agir contre l’expulsion des chrétiens du Moyen-Orient.

Sur le même sujet
La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don