Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Trois évêques libanais pour l’Eglise syriaque catholique

Christophe Lafontaine
17 mai 2022
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Trois évêques libanais pour l’Eglise syriaque catholique
De gauche à droite, Mgr Joseph Abdel-Jalil Shamei (62 ans), archevêque de Hassaké-Nisibi en Syrie, Mgr Elie Joseph Wardé (44 ans), évêque pour l'Eparchie du Caire en Egypte et vicaire patriarcal pour le Soudan et le Soudan du Sud, et Mgr Jules Boutros (39 ans), évêque de la Curie patriarcale ©abouna.org / Patriarcat syriaque catholique

Le 12 mai, le Pape a approuvé la nomination de trois évêques libanais élus par le synode de l’Eglise syro-catholique pour les diocèses d’Hassake-Nisibi (Syrie) et du Caire (Egypte), ainsi que pour la curie patriarcale.


Ils sont tous les trois d’origine libanaise. Les nouveaux évêques pour l’Eglise syriaque catholique ont d’ailleurs tous suivi une partie plus ou moins importante de leurs études au sein de l’université Saint-Esprit de Kaslik (USEK). Il s’agit de Joseph Abdel-Jalil Shamei (62 ans), nouvel archevêque de Hassaké-Nisibi en Syrie, d’Elie Joseph Wardé (44 ans), nouvel évêque pour l’éparchie du Caire en Egypte et vicaire patriarcal pour le Soudan et le Soudan du Sud.

Et enfin Jules Boutros (39 ans), évêque de la curie patriarcale qui se voit attribué le siège titulaire d’Amida des Syriens (Turquie), éparchie supprimée au début XXe siècle en raison de la persécution perpétrée par les Turcs pendant la Première Guerre mondiale ayant notamment causé la disparition des catholiques syriens de la région.

Le Synode des évêques de l’Eglise syriaque catholique s’était réuni au Liban du 12 au 18 septembre 2021, pour procéder à ces trois élections et le pape François a donné son assentiment officiel le 12 mai dernier, a fait savoir un communiqué du Saint-Siège. L’approbation de l’élection par le Pape est une formalité au nom de la communion ecclésiastique de l’Eglise syriaque catholique, avec l’Eglise de Rome.

Lire aussi==>>Intronisation du nouvel évêque syro-catholique de Jérusalem

L’ordination épiscopale des évêques est prévue pour le 18 juin dans l’église syriaque catholique Notre-Dame de la Délivrance de Charfet, Dara’oun, Harissa, au Liban, siège du Patriarcat de l’Eglise syriaque catholique. Ils recevront la consécration épiscopale des mains du patriarche Ignace Joseph III Younan, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient des Syriens.

Syrie : l’administrateur patriarcal à Hassaké-Nissibi devient évêque

Mgr Joseph Abdel-Jalil Shamei est né le 15 août 1959 à Zahlé. Il est entré au séminaire en 1972 et a terminé ses études de philosophie et théologie en 1982. Ordonné prêtre le 21 juin 1987, il a été économe pour le séminaire de Charfet de rite syriaque jusqu’en 1992. Il a ensuite été curé dans plusieurs paroisses libanaises tout en étant avocat et notaire au tribunal patriarcal de première instance de Beyrouth.

Le 13 octobre 2019, il a été nommé administrateur patriarcal de l’archiéparchie de Hassaké-Nisibi au nord-est de la Syrie quelques jours après une offensive turque. Cette nomination avait été choisie « compte tenu des besoins urgents de nos chers fils et filles du diocèse de Hassaké-Nissibi, et dans le but de leur assurer un service spirituel et pastoral, et après les événements récents et dangereux survenus dans la région », avait alors indiqué un communiqué du Patriarcat syriaque catholique.

Le nouvel administrateur patriarcal prenait la suite indirecte de Mgr Jacques Behnan Hindo, qui était archevêque de Hassaké-Nisibi depuis 1996, et qui s’était retiré pour raison d’âge, à 78 ans, le 22 juin 2019. Il est décédé en juin 2021.

L’éparchie d’Hassaké a été érigée le 15 juillet 1957 par Pie XII. Le 3 décembre 1965, Paul VI l’a élevée au rang d’archéparchie d’Hassaké-Nisibi (Nisibi – située en Turquie – a été rajouté à titre honorifique). En 2011, d’après le site catholic-hierarchy.org, qui présente les diocèses de l’Eglise catholique romaine et des Eglises orientales rattachées à Rome, l’archéparchie comptait 35 000 fidèles, 11 paroisses avec cinq prêtres, deux religieux et trois religieuses.

Il n’y a pas de statistiques officielles disponibles depuis, mais Mgr Jacques Behnan Hindo avait confié en octobre 2019 à L’Aide à l’Eglise en détresse, craindre un nouvel exode de chrétiens dans la région et affirmé que depuis le début de la guerre en Syrie, 50% des fidèles catholiques d’Hassaké avaient quitté le pays. De même pour les orthodoxes. Elevé à la dignité de chorévêque le 18 juin 2017, Mgr Joseph Abdel-Jalil Shamei parle l’arabe, le syriaque, le français et l’anglais.

 

Lire aussi==>> Mgr Semaan, évêque syriaque catholique de Jérusalem : “J’espère revitaliser notre identité araméenne”

Au Caire, l’évêque est un ancien curé à Paris

Mgr Elie Joseph Wardé est né le 28 septembre 1977 à Haddad-Beyrouth. En 1998, il est entré au Séminaire Charfet puis a obtenu une licence en Théologie à l’université. Il a été ordonné prêtre le 28 mai 2004. En 2007, il a obtenu une licence en droit canonique oriental de l’Institut pontifical oriental à Rome et en 2015 un doctorat en droit canonique de l’Institut catholique de Paris.

Il a ensuite été nommé en 2007 curé de la paroisse syriaque catholique de Paris, Saint Ephrem des Syriens, pour les fidèles syro-catholiques. Dans un communiqué en arabe, le secrétariat du Patriarcat syriaque catholique d’Antioche a rappelé qu’ « il a établi des communautés syriaques catholiques dans plusieurs régions de France, dont Tours et Lille, en plus d’œuvrer à la pastorale des frères et sœurs syriaques catholiques réfugiés en France, dans plusieurs régions et villes de France, tels que Lyon, Besançon, la Bretagne, Marseille, Poitiers, Belfort, La Rochelle ».

Le 6 octobre 2019, il a été ordonné chorévêque de l’Eglise syriaque. En plus de l’arabe et du syriaque, il connaît le français et l’italien et maîtrise le latin. D’après le site catholic-hierarchy.org, l’éparchie du Caire dont il prend la tête comptait 1 520 fidèles en 2019, trois paroisses servies par quatre prêtres. Son vicariat pour le Soudan et le Soudan du Sud comptait en 2020, une poignée de 20 fidèles.

Le plus jeune évêque catholique du monde rejoint la Curie patriarcale

Enfin, Mgr Jules Boutros qui à 39 ans est actuellement le plus jeune évêque catholique du monde, est né le 28 décembre 1982 à Beyrouth. Il a obtenu un baccalauréat en philosophie à l’Université Saint-Esprit de Kaslik et en théologie à l’Université pontificale urbanienne de Rome, se spécialisant en communication sociale avant d’obtenir un doctorat en théologie pastorale à l’Université pontificale salésienne.

Ordonné prêtre le 9 juin 2007, il a ensuite assumé des charges dans la pastorale pour les jeunes et du monde étudiant. Il a été nommé recteur du Séminaire patriarcal en 2019. En plus de l’arabe et du syriaque, il connaît le français, l’italien et l’anglais.

L’Eglise syriaque est l’Eglise d’Antioche, établie par saint Pierre. Elle est issue de la division avec les orthodoxes au XVIIIe siècle. C’est en 1783 qu’a lieu une véritable élection synodale, débouchant sur la nomination valide d’un patriarche syriaque catholique reconnu par Rome. C’est à cette date que l’Eglise syriaque catholique s’unit définitivement à Rome.

Le Patriarcat des syriaques catholiques se trouve à Beyrouth, au Liban, mais la plupart des fidèles syro-catholiques vivent en Irak et en Syrie ainsi que dans la diaspora. Leur liturgie est célébrée en araméen-syriaque, en arabe et en français.

Sur le même sujet

Expo sur le Saint-Sépulcre
Achetez ce numéro
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don