Terresainte.net | Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Une mosquée datant du début de l’islam découverte à Rahat

Christophe Lafontaine
22 juillet 2019
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Une mosquée datant du début de l’islam découverte à Rahat
Ruines de la mosquée de Rahat datant des VIIe ou VIIIe siècles ap. J.-C. ©Emil Aladjem/Israel Antiquities Authority

Une mosquée d’il y a environ 1300 ans, a été mise à jour à Rahat (ville bédouine au sud d’Israël). Elle a été bâtie dans une zone rurale dans la foulée de l’arrivée de l'islam en Terre Sainte.


L’Autorité des Antiquités d’Israël (AAI) a annoncé le 18 juillet avoir exhumé dans le Néguev les vestiges de l’une des plus anciennes mosquées rurales au monde. C’est en prévision de la construction d’un nouveau quartier à la périphérie de la ville bédouine de Rahat au sud d’Israël à une vingtaine de kilomètres au nord de Beer Sheva que des fouilles ont été organisées. Rahat est la plus grande installation bédouine permanente au monde et a été reconnue par l’Etat hébreu comme une ville en 1994. Des habitants bédouins de la région ont d’ailleurs pris part aux fouilles dans le cadre d’un projet réalisé ces dernières années par l’AAI. Les fouilles ont été financées par l’AAI pour le développement des Bédouins dans le Néguev et par Emek Ayalon Infrastructure & Projects Management Ltd (2000). En sus, selon le communiqué de presse de l’AAI, les organes compétents « examinent les possibilités d’intégrer cette découverte particulière dans le nouveau quartier qui est sur le point d’être construit dans la ville. »

Les vestiges de la mosquée montrent qu’il s’agissait d’un bâtiment à ciel ouvert, rectangulaire et doté d’un mihrab semi-circulaire (niche de prière) orienté vers La Mecque, la ville la plus sainte de l’islam.

Epoque et situation géographique pour signes de rareté

Le petit édifice qui mesure 6 m² selon Haaretz, remonterait selon les chercheurs au VIIe ou VIIIe siècles ap. J.-C., à la fin de la période byzantine. C’est-à-dire pas très longtemps après la conquête arabe de 636 et l’avènement de l’islam. On sait que de grandes mosquées datent de cette époque à Jérusalem, à La Mecque, et dans les grands centres urbains d’Orient. Mais il est bien plus rare d’en trouver dans les zones rurales. Ce qui prouve à quelle vitesse la nouvelle religion s’est propagée dans la région : des villes jusqu’aux campagnes.

Selon les codirecteurs des fouilles Jon Seligman et Shahar Zur, tous deux de l’AAI, cette petite mosquée est non seulement la première mosquée du genre mise au jour dans la région au nord de Beer Sheva « où aucun bâtiment similaire n’a été découvert auparavant » mais constituerait aussi « une découverte rare dans le monde entier » dans le sens où elle serait l’une des plus anciennes mosquées rurales du monde et donc un témoignage historique riche pour l’étude culturelle et religieuse de la transition entre la période byzantine et la période musulmane.

Une communauté d’agriculteurs locaux

Pour les chercheurs, le lieu de prière a, semble-t-il, d’abord servi à des paysans. De fait, les restes d’une petite implantation datant du début de la période islamique (VIIe ou VIIIe  siècles ap. J.-C.) ont été retrouvés à proximité de la mosquée, indique le communiqué de l’AAI. Les bâtiments divisés en salons, cours ouvertes et lieux de stockage ont été découverts, ainsi que des espaces pour préparer les repas, avec des tabouns (fours à argile en plein air) utilisés pour la cuisson du pain.

« Des récipients de stockage qui sont indispensables pour un endroit comme celui-ci » ont été retrouvés, a déclaré au Times of Israel, Tali Erickson-Gini, archéologue de l’AAI. Certains peuvent être très grands et potentiellement utilisés pour stocker l’eau (de pluie ou souterraine venant de ruisseaux permanents), un élément nécessaire dans cette partie nord du Néguev, considérée comme semi-aride et donc possiblement cultivable pour une production majoritairement céréalière. Le stockage de l’eau est utilisé dans le Néguev depuis l’époque romaine et même avant.

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don