Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Le Pape demande de prier pour son voyage en Irak

Terrasanta.net
3 mars 2021
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Le Pape demande de prier pour son voyage en Irak
Le pape François lors de l’audience générale le 3 mars 2021 depuis la bibliothèque du Palais Apostolique au Vatican

Deux jours avant son départ pour Bagdad, le pape François compte sur les prières de tous pour un voyage semé d'embûches. Et il se souvient du pape Wojtyła (Jean-Paul II), qui en 1999 a dû renoncer à faire un pèlerinage en Irak.


(G.S.) – Ce matin encore, au Vatican, l’audience générale du mercredi s’est tenue sans la présence des fidèles et des pèlerins. S’exprimant dans la bibliothèque du Palais apostolique, le pape François s’est attardé sur le thème de la prière, porte d’entrée à la Sainte Trinité.

A la fin du rendez-vous hebdomadaire, le Pape a consacré quelques mots à son voyage imminent en Irak, faisant allusion à son désir de le mener à bien malgré toutes les inconnues et les difficultés qui semblent encore l’entraver.

« Après-demain, si Dieu le veut, je me rendrai en Irak pour un pèlerinage de trois jours », a déclaré le pape François. « Depuis un certain temps, je voulais rencontrer ce peuple qui a tant souffert ; rencontrer cette Église martyre sur la terre d’Abraham. Avec les autres chefs religieux, nous ferons également un pas de plus vers la fraternité entre les croyants. Je vous demande d’accompagner ce voyage apostolique de vos prières, afin qu’il se déroule de la meilleure façon possible et porte les fruits espérés ».

Le pape Bergoglio a également indiqué qu’il avait l’intention, dans une certaine mesure, d’honorer un engagement que son prédécesseur, le pape Wojtyła, n’avait pas été autorisé à remplir, comme il l’espérait, en 1999. L’opposition du gouvernement américain, qui voulait affaiblir Saddam Hussein, au pouvoir à Bagdad, a été déterminante à l’époque. « Le peuple irakien nous attend » a déclaré le pape François. « Il attendait saint Jean-Paul II, à qui on a interdit de partir. On ne peut pas décevoir un peuple pour la deuxième fois. Prions pour que ce voyage se déroule dans de bonnes conditions ».

Il nous appartient à tous d’accompagner le Pape dans la prière.