Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Israël : assouplissements en vue pour les entrées de touristes vaccinés

Cécile Lemoine
8 avril 2021
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Israël : assouplissements en vue pour les entrées de touristes vaccinés
Depuis mercredi certains non-résidents peuvent entrer en Israël. Aéroport de Ben Gourion le 6 avril 2020 © Tomer Neuberg/Flash90

Un plan pour permettre aux touristes vaccinés de revenir en Israël sera finalisé dans une semaine, a annoncé mercredi le ministre du Tourisme.


Israël reprend confiance. Près de 56% de sa population a reçu les deux doses de vaccin et le pays peut constater une baisse drastique du nombre de nouveaux cas quotidiens (300 nouvelles contaminations recensées en moyenne chaque jour). Fort de ces chiffres, Israël se projette vers l’avant et enclenche la prochaine étape : la relance de l’économie par le tourisme.

Un plan permettant aux touristes vaccinés de revenir en Israël devrait être finalisé dans une semaine, a ainsi annoncé mercredi sur Twitter la ministre du Tourisme Orit Farkash-Hacohen. Il s’agira de trouver un accord avec le ministère de la Santé pour organiser le retour de groupes de touristes vaccinés et donner une date d’entrée pour les touristes vaccinés en général, détaille-t-elle sur le réseau social.

Évolution de nombre de nouveaux cas positifs entre septembre 2020 et avril 2021 ©Our World in Data

Vaccination et quarantaine

« Il est grand temps, étant donné que nous sommes un pays vacciné, que nous aidions à réhabiliter l’économie et l’industrie du tourisme d’Israël, plutôt que celles des autres pays », ajoute-elle. Cette annonce suit de près celle de l’ouverture des frontières pour les non-résidents israéliens pouvant prouver qu’ils ont des parents au premier degré en Israël, décidée en début de semaine. Le pays est fermé aux citoyens étrangers, à quelques exceptions près, depuis plus d’un an.

Lire aussi >> La tech à la rescousse du tourisme post-covid

Le gouvernement ne lésine pas sur le protocole sanitaire. Pour profiter de ces assouplissements, les voyageurs devront présenter des documents confirmant qu’ils sont complètement vaccinés ou récemment guéris du Covid-19, et se soumettre à un auto-isolement de deux semaines en arrivant.

Selon des sources gouvernementales citées par le Jerusalem Post, le ministère de la Santé se montre réticent à accorder sa confiance aux certificats de vaccination et de guérison des autres pays. Les autorités envisagent d’autres solutions, comme le déploiement, à l’aéroport, de tests sérologiques salivaires ne nécessitant pas de prise de sang et offrant des résultats en 15 minutes environ.

Recrudescence de l’épidémie dans les territoires Palestiniens

La situation est plus compliquée dans les territoires Palestiniens. Les doses de vaccins reçues par l’intermédiaire du programme Covax, ne sont pas suffisantes. Le virus fait de nouveau rage en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Les hôpitaux y sont débordés. « Le nombre de nouveaux cas est en moyenne de 2 000 par jour et une vingtaine de personnes meurent chaque jour. Pour une population d’environ la moitié de celle d’Israël, les chiffres sont importants », estime un journaliste d’Haaretz, quotidien de centre-gauche de référence.

Lire aussi >> Vaccins anti-Covid, la Terre Sainte à deux vitesses

Israël a vacciné des milliers de Palestiniens venant travailler en Israël ou dans les colonies et a fourni des vaccins aux personnels médicaux en Cisjordanie et à Gaza. Mais la grande majorité des Palestiniens n’est toujours pas vaccinée à un moment où l’État hébreu dispose pourtant d’un surplus de vaccins.

 

 

Sur le même sujet

Découvrez le magazine papier
Expo sur le Saint-Sépulcre

Achetez ce numéro
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don