Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Arrêtée pour avoir apporté une Torah au Mur Occidental

Terresainte.net
9 juin 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Arrêtée pour avoir apporté une Torah au Mur Occidental
En février 2016, un jour de Roch Hodech. Les Femmes du Mur lisaient la Torah sur des copies du texte sacré. - © TD/CTS

Mardi 7 juin une femme du groupe Women of the Wall a été arrêtée avec un rouleau de Torah au Mur occidental (Mur des Lamentations).


(Jérusalem/TD) – Une militante a été arrêtée pour avoir apporté un rouleau de Torah dans la section des femmes du Mur occidental (Mur des Lamentations), mardi 7 juin.

Comme chaque premier jour du nouveau mois du calendrier hébraïque, Roch Hodech, le groupe Women of the Wall (les Femmes du Mur) se réunissait au Mur occidental. Ce groupe juif féministe est connu pour ses actions militantes en faveur de l’égalité des droits des hommes et des femmes dans le judaïsme. Ce matin-là, une des leaders du groupe, Lesley Sachs, avait apporté avec elle un rouleau de Torah.

Après l’avoir introduit et lu dans la section des femmes devant le Mur, la militante a été interpellée et le rouleau confisqué par la police. Lesley Sachs, officiellement arrêtée pour “trouble à l’ordre public”, a été mise en garde à vue. Le rabbin orthodoxe Shmuel Rabinowitz,  gardien du Mur occidental, a toujours refusé de laisser les femmes apporter et lire un rouleau de Torah dans leur section.

Cependant, cela faisait trois ans qu’une des Femmes du Mur n’avait pas été arrêtée pour ses actions militantes. Entre 2012 et 2013, près de 50 des membres du groupe furent arrêtés par la police pour avoir contrevenu à la réglementation orthodoxe, en portant par exemple des châles de prière, des phylactères, ou pour avoir chanté. L’affaire fut portée par le groupe devant un juge du district de Jérusalem. Il édicta que tant qu’il n’y aurait pas d’autre espace pour les prières non-conformes aux normes orthodoxes, les femmes pourraient prier selon leur propre tradition (voir notre article Le Mur qui sépare les juifs). Le fait qu’une femme apporte une Torah et la lise reste cependant un cas flou, ce qui semble expliquer pourquoi la police a procédé à l’arrestation.

Début 2016, notamment grâce aux actions des Femmes du Mur, un plan pour construire une section “de prière égalitaire” devant le Mur avait été approuvé. Netanyahou, sous pression des ultra-orthodoxes, avait fini par faire marche arrière fin mars (voir notre article Rétropédalage de Netanyahou sur l’accord au Mur Occidental). Bien qu’il ait été approuvé, le plan pour la nouvelle section n’avance pas en pratique.

Dans un communiqué sur son site internet, le groupe des Femmes du Mur a déclaré “L’exécution du plan pourra prendre du temps pour être actée. Les Femmes du Mur continueront de prier dans la section des femmes au Mur Occidental, restant inébranlables dans la bataille pour le droit des femmes à lire la Torah au Mur.” Le bras de fer qui dure depuis la création du groupe, il y a 27 ans, ne semble pas près de se terminer.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici