Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

La première bible en arabe imprimée e n Terre Sainte

Caterina Foppa Pedretti
17 mai 2012
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Dégât collatéral au conflit local, on ne trouvait plus de Bible en arabe dans le pays de la Bible. Ce manque a été comblé par les Franciscains de la Custodie de Terre Sainte répondant en cela aux besoins de la pastorale locale et aux recommandations du Synode pour le Proche Orient de septembre 2010.

C’était la proposition 2 des Propositions finales du Synode pour le Moyen-Orient qui s’est tenu en septembre 2010. « La Parole de Dieu est l’âme et le fondement de toute la pastorale, on souhaite que chaque famille ait une Bible. » Ainsi commençait le texte pour poursuivre : « Les Pères du Synode encouragent la lecture et la méditation quotidienne de la Parole de Dieu. (…) Ils encouragent aussi les diocèses et les paroisses à promouvoir des sessions bibliques où l’on médite et explique la Parole de Dieu afin de répondre aux questions des fidèles, en vue de créer chez eux une familiarité avec les Écritures, un approfondissement de la spiritualité et un engagement à l’apostolat et à la mission. »

Mais paradoxalement, la Terre Sainte (Israël et les Territoires palestiniens) rencontrait une difficulté : le manque de bibles. Jamais une imprimerie locale n’avait imprimé une bible en arabe. Pourtant, depuis 1876, grâce aux Jésuites de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, les catholiques du Proche Orient disposent  d’une bible en arabe. Mais dégât collatéral au conflit, son importation en Terre Sainte est interdite depuis 1967. Le père Najib Ibrahim, franciscain libanais, constatant ce manque et le déplorant fut motivé par les propositions du Synode à trouver une solution. Encouragé par la Custodie, et la représentant il a négocié avec les Jésuites une session des droits de reproduction pour la Terre Sainte et c’est ainsi que la Franciscan Printing Press (FPP), imprimerie franciscaine de Jérusalem, a récemment imprimé deux versions, l’une comprenant l’Ancien et le Nouveau Testament, en grand format, et l’autre contenant le seul Nouveau Testament, à couverture souple

Vendues respectivement  100 shekels (20 euros) et 10 shekels (2 euros) ou 15 shekels (3 euros) selon la qualité de la couverture, on comprendra que la Custodie n’a pas cherché à faire des bénéfices, au contraire. Mais elle a voulu apporter une réponse concrète à l’appel lancé par l’Eglise catholique, qui a invité l’ensemble de la communauté des fidèles à redécouvrir les racines de la foi chrétienne, le fondement et la signification de notre vie de foi et de notre mission en tant que disciples du Christ. En ce sens, la lecture et la connaissance de la Bible et la méditation constante de ses textes et de son message de salut sont un élément irremplaçable en vue de la construction de l’identité chrétienne et de l’adhésion toujours plus parfaite au projet de Dieu sur l’homme. Pour ceux qui vivent et œuvrent en Terre Sainte, pour les Chrétiens qui forment la communauté locale, le rapport avec la Bible est sans aucun doute enrichi par une expérience particulière de contact direct avec le contexte humain, géographique, social et culturel dans lequel Jésus a vécu et devient donc le moteur de l’intérêt et de la volonté à sauvegarder le caractère chrétien de la Terre Sainte et son immense patrimoine culturel et spirituel.

Avoir une bible et la lire

À l’occasion de cette nouvelle réédition de l’œuvre, la Custodie a voulu offrir  à chaque paroisse, de tous les rites catholiques de Terre Sainte, deux copies de la Bible complète et de dix exemplaires du Nouveau Testament avec une couverture rigide et souple, accompagnant ce cadeau du souhait que les curés poursuivent infatigablement leur œuvre pastorale que la Custodie partage et soutient et qui vise à diffuser la Parole de Dieu et à faire connaître à tous l’œuvre du Seigneur dans l’histoire de l’homme et la mission de Jésus, envoyé par le Père pour le Salut du monde entier.

Cette nouvelle édition en langue arabe de la Bible, née pour offrir un service à tous les chrétiens et surtout aux fidèles de Terre Sainte, vient ajouter une autre pièce de la mosaïque de la longue histoire qui a pour protagoniste ce livre extraordinaire de la Révélation de Dieu, traduit en d’innombrables langues, étudié et interprété au travers de toutes les époques et qui, toujours, même aujourd’hui, interpelle le cœur de l’homme, ouvre des horizons de signification toujours nouveaux, invite au dialogue avec Dieu le long de chemins originaux de recherche et de réflexion, aide à revoir l’expérience de la foi sur la terre de Jésus. Dans les paroisses franciscaines, chaque nouveau couple, le jour de son mariage, recevra une Bible en cadeau et les familles seront incitées à offrir le Nouveau Testament pour les communions et professions solennelles. Le Patriarcat pense inviter les familles à lire la Bible pendant quinze minutes par semaine, espérant que ce soient des minutes orientales qui puissent prendre une heure.

Abonnez-vous au magazine

Découvrir les tarifs et s’abonner.

Cliquez ici