Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Pizzaballa:«Les difficultés n’éteignent pas la joie de Noël»

Beatrice Guarrera
20 décembre 2017
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Pizzaballa:«Les difficultés n’éteignent pas la joie de Noël»
L'archevêque Mgr Pierbattista Pizzaballa (au premier plan) a rencontré des journalistes le 20 décembre 2017 à Jérusalem. © Nadim Asfour /CTS

Quoiqu'il en soit des difficultés, pour un chrétien Noël est un moment de joie, estime l'Adminsitrateur apostolique du patriarcat latin, Mgr Pierbattista Pizzaballa.


« A Noël, nous célébrons la joie. Mettons de côté toute la situation douloureuse et, en tant que chrétiens, n’abandonnons pas notre expression publique de joie ». C’est ce qu’a déclaré Mgr Pierbattista Pizzaballa à la conférence de presse traditionnelle de Noël. Le 20 décembre, l’administrateur apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem a présenté son message de Noël aux médias et, répondant aux questions des journalistes, il est revenu sur les derniers événements concernant Jérusalem. « Nous pensons que toute solution unilatérale ne saurait être considérée comme une solution. Les décisions unilatérales qui modifient la configuration actuelle de la ville n’apporteront pas de bénéfices, mais seulement de nouvelles tensions et elles enlèveront la possibilité de rétablir la paix », a dit Mgr Pizzaballa au sujet de la déclaration du président américain Donald Trump. Et d’ajouter que « Jérusalem est un trésor de toute l’humanité. Toute revendication exclusive, qu’elle soit politique ou religieuse, est contraire à la logique de la ville. »

En raison des tensions de ces dernières semaines, l’archevêque a déclaré qu’« il y a eu des dizaines de pèlerinages en Terre Sainte annulés », mais qu’en 2017 les pèlerins enregistrés étaient deux fois plus nombreux que l’année précédente. « Nous espérons que la crise de Jérusalem ne changera pas cette tendance », a-t-il déclaré. « Nous invitons donc les pèlerins à visiter la Terre Sainte et la Jordanie sans crainte, car il n’y a pas de danger. »

Interrogé par les journalistes sur les positions spécifiques des chrétiens évangéliques américains sur Israël et en soutien au président Trump, l’Administrateur apostolique les a enjoints « d’écouter davantage les autres », car personne « n’a le monopole de Jésus. »

Mgr Pizzaballa a également relaté les événements marquants de l’année passée : de l’amélioration des relations entre les Églises chrétiennes, grâce à l’inauguration du sanctuaire restauré du Saint-Sépulcre, aux tensions de juillet liées à l’accès sur l’esplanade des mosquées, en passant par la proposition la loi controversée sur les biens immobiliers des Églises, présentée à la Knesset.

La visite pastorale à Gaza début décembre a permis au prélat de prendre conscience de la situation difficile de la population locale. « L’enfermement est très lourd pour les habitants. On ne parle pas de paix, mais toujours de « permis » », a déclaré l’Administrateur apostolique. Selon les chiffres qu’il a fournis, il y a aujourd’hui environ 1 200 chrétiens à Gaza, dont la majorité sont grecs-orthodoxes, et une centaine de catholiques.

Dans un contexte de souffrance et de tension, Mgr Pizzaballa a dénoncé un vide politique : « Si vous voulez changer la situation, vous avez besoin de politiciens. Ici la politique, celle qui indique les perspectives et esquisse l’avenir, est absente. C’est une source de frustration et de désorientation ». Par conséquent, « nous avons besoin de la politique, non pas d’une politique de salon, mais de celle qui peut traduire les attentes des peuples concernés par des choix concrets sur le territoire. », a-t-il ajouté.

Malgré tout, l’Administrateur apostolique du Patriarcat latin a redit que les difficultés de ces jours n’éteignent pas la joie. Et si la joie de Dieu est le salut, « le salut est la possibilité de toujours recommencer – a dit Mgr Pizzaballa. « Le salut est la possibilité que tout se transforme : l’obscurité en lumière, le mal en bien, la douleur en joie, l’égoïsme en amour, la mort en vie. »

Cliquez ici pour la version originale du message de Noël

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici