Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Césarée : un jeune garçon trouve une plaque vieille de 1500 ans

Claire Riobé
22 janvier 2020
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Césarée : un jeune garçon trouve une plaque vieille de 1500 ans
Stav Meir, accompagné de son père, présente la plaque de marbre avec une inscription grecque. ©Autorité des Antiquités d'Israël

L’adolescent de Césarée avait suivi des cours d’archéologie. Il s’est vu remettre un certificat de remerciement par l’Autorité des Antiquités d'Israël, et bénéficiera avec sa classe d’une activité spéciale, organisée pour l’occasion.


La trouvaille a été annoncée le 22 janvier par l’Autorité des Antiquités d’Israël (IAA) et a été reprise par plusieurs journaux israéliens ces dernières heures. Stav Meir, un adolescent de 13 ans originaire de Césarée (55km au Nord de Tel Aviv), a découvert par hasard une plaque de marbre portant une inscription grecque de l’époque byzantine. L’objet témoigne de la richesse des habitants de cette région, connue pour son dynamisme économique.

C’est pendant une balade dans la région avec son frère et ses cousins que le jeune garçon a buté sur une dalle de pierre qui dépassait du sol, et trouvé la plaque vieille de 1500 ans. Avec son père, il a rapidement signalé sa découverte à l’Autorité des Antiquités d’Israël, qu’un archéologue, Peter Gendelman, est venu étudier sur place.

« Il s’agit d’une inscription funéraire – une dalle de marbre avec une inscription gravée en grec, et commencée par une croix » expliquait ainsi le Dr Gendelman pour l’IAA. « La dalle, qui indiquait apparemment l’emplacement de la tombe dans le cimetière et l’identité du défunt, porte l’inscription suivante : « La tombe de … et d’Anastasius, ou Anastasia … ». Dans l’Antiquité déjà, Césarée était un vrai centre d’attraction pour toute une partie riche de la population. La qualité de la dalle découverte par Stav indique le statut de richesse de la personne enterrée, ainsi que les coutumes et croyances des habitants de Césarée à l’époque byzantine. Cette inscription s’ajoute à une grande collection d’inscriptions funéraires précédemment découvertes autour de l’ancienne Césarée », a-t-il ajouté.

Durant la période byzantine, les habitants les plus riches de Césarée ont construit d’immenses demeures dans les banlieues de la ville. Ces maisons, outre la qualité de vie qu’elles octroyaient à leurs propriétaires, permettaient à ces derniers de profiter à la fois du caractère rural de la région et de la proximité du cœur de la ville.

A ce jour, des sections de cinq magnifiques villas ont été découvertes à Césarée, chacune couvrant une vaste superficie. Parmi elles, la  « mosaïque d’oiseaux », un magnifique sol pavé situé dans le parc national de la ville et aujourd’hui ouvert au public.

Selon Karem Said, archéologue du district de Haïfa à l’Autorité israélienne des antiquités, « les récentes tempêtes de pluie dans le pays ont mis au jour des découvertes archéologiques enfouies dans le sol ». « L’IAA est heureuse et fière de la bonne citoyenneté de Stav, et de l’application concrète des connaissances qu’il a acquises avec nous en classe et sur le terrain. La découverte de cette inscription enrichit les connaissances archéologiques et notre compréhension de l’ancienne Césarée […]. Nous invitons les citoyens à être nos partenaires dans la préservation des trésors de la terre et à nous faire savoir si vous découvrez des découvertes archéologiques qui ont fait surface sous la pluie».

Le jeune Stav Meir avait suivi des cours d’archéologie organisés par l’IAA durant sa scolarité. Il s’est vu remettre un certificat de remerciement par l’institution, et bénéficiera avec sa classe d’une activité spéciale, organisée à l’occasion.

En Israël, des milliers d’écoliers étudient l’archéologie avec l’IAA, au travers de cours combinant découvertes archéologiques, puzzles, ateliers, fouilles et visites de terrain.

Sur le même sujet
Abonnez-vous au magazine

Découvrir les tarifs et s’abonner.

Cliquez ici
Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

Expo sur le Saint-Sépulcre
Achetez ce numéro
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don