Terresainte.net - Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible.
Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Bientôt une nouvelle église grecque-catholique à Amman

Christophe Lafontaine
7 novembre 2019
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable
Bientôt une nouvelle église grecque-catholique à Amman
Mgr Joseph Gebara, l’archevêque grec-catholique pour la Jordanie, à gauche, parmi les officiels qui ont assisté à la pose de la première pierre d’une future église melkite à Amman. ©Rasen George/abouna.org

La première pierre d'une nouvelle église grecque-catholique dans le nord de la capitale jordanienne a été posée le 6 novembre 2019. Sous les auspices de la Hongrie, principal contributeur au projet.


Au milieu d’immeubles, sur un terrain vague, un panneau écrit en arabe et en anglais annonce la construction d’une future église grecque-catholique à Amman, en Jordanie. A terme, indique le site chrétien d’informations sur le Moyen-Orient, abouna.org, l’église assurera sa mission pastorale auprès des familles chrétiennes de plusieurs quartiers du nord d’Amman, non loin de l’hôpital Queen Alia et de la Cité des Sports.

Abouna.org a fait savoir que la première pierre a été posée et bénie hier en présence de Mgr Joseph Gebara, l’archevêque grec-catholique de Petra et Philadelphie (ancien nom d’Amman), autrement dit, qui a juridiction sur la Jordanie. Parmi les officiels civils et religieux, était présent Tristan Azbej, Secrétaire d’Etat chargé de l’aide aux chrétiens persécutés et du programme Hungary Helps (la Hongrie aide), attaché au cabinet du Premier ministre hongrois. De fait, le pays des Magyars est le principal contributeur financier pour la construction de la future église.

Par l’entreprise du programme Hungary Helps, le gouvernement hongrois veut offrir un soutien aux chrétiens et aux Eglises en Orient via des projets (écoles, hôpitaux, églises…) pour maintenir leur présence dans leurs pays.

C’est à ce titre d’ailleurs que le secrétaire d’Etat hongrois s’était auparavant rendu, a-t-il fait savoir via son compte Twitter, dans la matinée du 6 novembre à l’école grecque-catholique de la ville d’al-Huson, au sud d’Irbid, dans le nord-ouest du pays, où il a inauguré, avec la participation de Mgr Gebara, de nouveaux laboratoires à destination des élèves, construits également grâce au soutien de Hungary Helps.

Le 21 janvier dernier, à la tribune d’un événement organisé à l’Université catholique Péter Pázmány (PPKE) à Budapest (Hongrie), Tristan Azbej avait affirmé que la Hongrie estimait « primordial pour toute personne de pouvoir demeurer dans sa propre patrie ».

Le jeudi 31 octobre dernier, Budapest a accueilli une réunion du Premier ministre hongrois Viktor Orban et du président russe Wladimir Poutine avec les chefs des Eglises chrétiennes du Moyen-Orient qui ont tous manifesté leur inquiétude face au sort des chrétiens dans la région et à leur exode massif.

Vatican News rapportait que la veille, le secrétaire d’Etat hongrois, Tristan Azbej, avait déclaré que la Hongrie souhaitait constituer lors d’une conférence à venir le mois prochain, une alliance internationale- via une plateforme qui rassemblerait et mobiliserait les gouvernements – pour aider les fidèles chrétiens et les autres minorités religieuses, notamment au Moyen-Orient.

Feuilletez un numéro au format PDF

Découvrez le magazine au format papierCliquez ici

La Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire

Cliquez ici