Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

À Angers, l’insolite réplique du Saint-Sépulcre de Jérusalem

Cécile Lemoine
16 avril 2021
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Nichée au cœur d'Angers (Maine-et-Loire), cette copie-conforme du Saint-Sépulcre est l'œuvre d'un Croisé des temps modernes, qui voulait rendre accessible les lieux saints au plus grand nombre.


Terre Sainte Magazine accompagne votre confinement ! Parce qu’un peu de Jérusalem se cache partout en France, on vous raconte ce patrimoine souvent inconnu et actuellement inaccessible.


C’est un monument unique en Europe. Pourtant, peu d’Angevins savent que dans le quartier des Justices, derrière un large portail en pierre crénelée —qui n’est pas sans rappeler la porte de Damas— se niche une parfaite réplique du Saint-Sépulcre, le tombeau du Christ, tel qu’on peut le voir à Jérusalem.

L’édification de ce surprenant mémorial est l’œuvre de Monseigneur Henri Potard, un prêtre angevin né en 1866 dont l’appel pour l’Orient s’est fait sentir dès son entrée au séminaire. Il conduira pas moins de 72 pèlerinages en Terre Sainte entre 1898 et 1939. Un record à une époque où les conditions de voyages sont si rudes que les pèlerinages font office de pénitence : bateau, déplacements à dos d’âne sous un soleil torride, hôtelleries rares et inconfortables… Malgré cela le succès est grand, et nombreux sont les volontaires qui ne peuvent pas se joindre au périple.

Un mémorial pédagogique

C’est pour eux que germe, dans l’esprit du père Potard, ce projet de mémorial pédagogique. « J’ai pensé aux fidèles si nombreux qui ne pourront jamais aller en Terre Sainte », confie-t-il à un ami à la veille de son 72e pèlerinage. La construction débute en 1931 sur la propriété familiale héritée de ses parents, et s’achève quatre ans plus tard, grâce à l’aide manutentionnaire et financière des gens du quartier.

Lire aussi >> Une réplique du tombeau du croisé Godefroy de Bouillon à Boulogne-sur-Mer

Le résultat est une large rotonde en béton armé, dont les dimensions, loin d’atteindre celle de la ville sainte, restent respectables : 24 mètres de diamètre pour 22 mètres de haut. Elle abrite la réplique exacte de l’édicule du Saint-Sépulcre. À Jérusalem, l’édifice recouvre ce qui reste du mont Golgotha, la colline où le christ a été crucifié. Sa réplique reproduit à la perfection l’architecture et les dimensions de l’originale. On s’y méprendrait.

Une ressemblance à s’y méprendre ! ©Servantes des Pauvres

Croisé des temps modernes

« C’est l’œuvre d’une longue patience, d’une persévérance obstinée, d’une foi que rien n’a su lasser, celles d’un grand bâtisseur, d’un Croisé des temps modernes », louent la communauté des Servantes des Pauvres, désormais en charge de l’entretien et de la visite du lieu, sur leur site internet.

Le même soin du détail a été apporté aux éléments décorant l’intérieur du Sépulcre. Tous les objets proviennent des différents voyages effectués par Mgr Potard sur les lieux saints. La dalle de la couche funéraire vient de Jérusalem, où elle a été polie par des chrétiens. Tout autour du tombeau sont conservés des fragments de roches rapportés des lieux saints. Vitraux et fresques murales illustrent la Jérusalem de 1930 et les autres villes bibliques de Terre Sainte.

 

Le prélat voulait que les croyants qui pénètrent dans ce lieu se sentent comme des pèlerins à Jérusalem. La reproduction de la porte de Damas, à l’entrée de la propriété, symbolise ce passage d’un monde à un autre. Tout comme l’allée de cèdres du Liban, rapportés de la région, qui mène à la rotonde.

Encore aujourd’hui l’édifice ne sert qu’à des fins pédagogiques, puisqu’il n’est pas sacralisé. Il reste un témoignage poignant de l’initiative d’un prêtre dévoué à la connaissance des lieux saints.

Actuellement fermé en raison des restrictions sanitaires, vous pouvez, en temps – normal, vous y rendre au 49 rue de Ballée à Angers :

  • Le dimanche de 14h30 à 17h30 des Rameaux jusqu’au 31 octobre
  • Les Jours Saints et le lundi de Pâques

Des visites de groupes sont possibles sur réservation.

Sur le même sujet
Découvrez le magazine papier
Expo sur le Saint-Sépulcre

Achetez ce numéro
SOUTENEZ-NOUS

Terresainte.net compte aussi sur votre aide

Faites un don