Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Muezzin mode d’emploi

Louise Couturaud
30 septembre 2013
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Firaz Kazaz, vous êtes muezzin à la mosquée d’El Aqsa. Est-ce votre métier ?
Certains muezzins ont un métier en plus d’être muezzin. Personnellement, comme les autres muezzins d’El Aqsa, je ne travaille pas ailleurs. Nous sommes trois : mon père et moi assurons chacun deux appels à la prière, un autre muezzin s’occupe de celui de l’aurore. Non seulement, je ne travaille pas en dehors d’El Aqsa, mais je ne chante pas ailleurs non plus. Je ne le souhaite pas, je suis comme consacré à cette mosquée.

En quoi consiste la fonction de muezzin ?
Le muezzin est chargé de lancer l’appel à la prière, appelé Adhan, cinq fois par jour. L’horaire de l’Adhan change tous les jours en fonction du soleil. En ce moment, les appels se font vers 4 h pour la prière de l’aube, vers 12 h 30 quand le soleil commence à quitter le zénith, vers 16 h 15 en fin d’après-midi, vers 19 h 30 au coucher du soleil et vers 21 h, pour la prière du soir. Je lis aussi le Coran, mais ce n’est pas obligatoire.
Le muezzin peut être aussi imam mais ce sont deux choses vraiment différentes. Le muezzin doit savoir chanter, l’imam doit pouvoir prêcher et conseiller les fidèles. Par exemple, il étudie le fiqh qui est la jurisprudence islamique, les hadiths qui sont les propos tenus par Mahomet ainsi que les paroles et les situations qui se sont déroulées devant lui et qu’il a tacitement approuvées, des commentaires du Coran… Il est diplômé, contrairement au muezzin qui peut n’avoir pas étudié.

Depuis quand y-a-t-il des muezzins ?
C’est Mahomet lui-même qui a institué cette charge, en demandant à son ami Bilal, esclave affranchi, d’appeler les fidèles à la prière. Depuis cette époque, les paroles de l’Adhan n’ont pas changé. Ce sont des extraits du Coran qui invitent les fidèles à la prière et proclament la foi de l’islam.
À l’époque du Prophète, l’appel ne se faisait pas en chantant. Ce n’est que plus tard que les mélodies sont apparues. Elles ont été créées en Arabie et au Maghreb : elles ne reprennent pas des airs profanes, elles sont vraiment spécifiques à l’islam. Il faut être prudent à ce sujet, ce sont deux registres bien différents. De plus, tous les muezzins ne chantent pas de la même manière car l’écriture n’est pas codifiée. Certains sont plus expérimentés que d’autres : par exemple mon père, Naji Kazaz, chante depuis 35 ans : il connaît bien son métier !

Y a t-il des mélodies spéciales pour les fêtes ?
Les Adhan ne changent pas, mais pour les jours de grandes fêtes, nous les chantons avec un soin tout spécial. Mais nous avons des chants pour des occasions, nous lisons le Coran, nous le méditons particulièrement ces jours-là : pour l’Aïd el-Fitr qui marque la fin du Ramadan, l’Aïd al-Kabir qui marque la fin du Hajj, le grand pèlerinage à La Mecque… L’Isra-wal-Miraj une fête particulièrement attendue à Jérusalem parce qu’elle commémore le voyage nocturne que Mahomet a fait de La Mecque à Jérusalem.

Les Adhan sont-ils enregistrés à Jérusalem ?
Dans certaines mosquées de Jérusalem, oui. Mais l’appel à la prière de la mosquée d’El Aqsa ne l’est jamais. À Ramallah par exemple ou à Naplouse, toutes les mosquées ont un muezzin, comme 90 % des mosquées de Palestine.
À Jérusalem, qui comporte beaucoup de mosquées, les muezzins se mettent à chanter après le muezzin d’El-Aqsa, que ce soit des enregistrements ou non. Ils chantent tous en décalage de quelques secondes, ce qui crée une sorte de brouhaha. Ce n’est pas gênant, du moment qu’ils commencent après El Aqsa.

Que doit faire un musulman qui entend l’Adhan ?
Il doit prier, comme le demande le Coran. S’il peut arrêter de travailler, c’est mieux : la prière ne dure que cinq bonnes minutes.
Un musulman pieux s’attache à cette prière, même la nuit. Le vendredi, le musulman doit participer à la prière communautaire. Les femmes qui le peuvent doivent elles aussi se rendre à la mosquée, sinon elles restent chez elles.


Comment le premier muezzin fut désigné

“Ibn ‘Umar – qu’Allah soit satisfait de lui – (un compagnon du Prophète) disait : À leur arrivée à Médine, les musulmans se regroupaient et attendaient l’heure de la prière sans qu’on eut fait l’appel à venir la faire. Un jour, ils s’entretinrent sur le sujet. Quelques-uns d’entre eux dirent : “Adoptons une cloche pareille aux cloches des chrétiens.
– Non, opposèrent d’autres, utilisons plutôt un cor pareil à la corne dont les juifs font usage.
– Pourquoi ne pas désigner un homme pour appeler à la prière ? intervint ‘Umar.” Sur ce, le Messager d’Allah appela Bilal – qu’Allah soit satisfait de lui -. “
Ô Bilal ! Lève-toi et appelle à la prière !”

Sahih Al Boukhari (recueil de hadiths) n°604 / Tome 1


Lire le Coran ou le chanter ?

Quand Firaz nous explique qu’il prend des cours pour lire le Coran… c’est qu’il apprend à le chanter. À le psalmodier plutôt. C’est ce qu’on appelle le tajwîd (embellissement, en arabe), une lecture qui a ses propres règles. Il faut connaître les dix types de lectures coraniques, aux règles phonétiques différentes. Il y a aussi plusieurs modes de récitation : tahqîq, récitation lente pour inciter à la réflexion ; hadr, récitation au rythme de la parole normale ; tadwouir, récitation à mi-chemin entre hadr et tahqîq.


 

Dernière mise à jour: 31/12/2023 00:08

Archiprêtre Alexandre Winogradsky Patriarcat Grec-Orthodoxe de Jérusalem

Le temps des retours

À peine le Ramadan s’achève-t-il que Jérusalem revêt de nouveau ses habits de fête. C’est au tour des juifs à vivre leurs fêtes les plus importantes de l’année. Mais les chrétiens sont-ils si étrangers à ce concert de prières ?

Sofia Sainz de Aja

Bienvenus! Mais ne vous installez pas !

Les quelque 2000 soudanais encore présents en Israël vivent un tournant décisif. Arrivés dans le pays en tant que réfugiés, il pourraient le quitter volontairement puisque le Soudan du Sud a proclamé son indépendance.

Le visage le plus familier d’Hébron
Sofia Sainz de Aja

Le visage le plus familier d’Hébron

Quand les groupes de pèlerins se rendaient à Hébron, après avoir accompli leur pèlerinage sur la Tombe des Patriarches et au Chêne de Mambré, ils allaient à la découverte de l’artisanat du verre soufflé. Visite.

Marie-Armelle Beaulieu

Pour une bonne nouvelle

texte : Pietro Kaswalder, Photos Rosario Pierri

Massada, l’ultime rempart des Zélotes

La mer Morte s’étend sur 80 km dans le prolongement de la dépression du Jourdain, entre le désert de Juda et la montagne de Moab. La rive occidentale, en grande partie formée d’escarpements et de côtes inaccessibles, est l’unique route praticable menant de Jéricho à la mer Rouge.

Marie-Armelle Beaulieu

Le caté grandeur nature

Quelques couples de parents français expatriés à Jérusalem ont désiré que leurs enfants soient éveillés à la foi. Quand le caté est enseigné dans les pas de Jésus.

Marie-Armelle Beaulieu

i24News la nouvelle chaîne d’info en direct d’Israël

Depuis le 19 juillet, le paysage audiovisuel s’est enrichi d’une nouvelle chaîne d’information en continu émettant depuis Jaffa-Tel Aviv. i24News ambitionne de rivaliser avec France 24 et Al Jazeera pour renouveler le point de vue sur le Moyen Orient.