Actualité et archéologie du Moyen-Orient et du monde de la Bible

Terre des hommes

Marie-Armelle Beaulieu
21 septembre 2016
email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Sous les fenêtres de la rédaction de Terre Sainte Magazine, il y a eu aujourd’hui le plus agréable des remue-ménages. Une flopée d’enfants. Au timbre de voix, je dirais des garçons, d’environ 6-7 ans. Et ils ont ri, et ri encore, d’un rire dont seuls les enfants sont capables. Tellement innocents, tellement joyeux… C’est la rentrée dans le quartier chrétien de la vieille ville comme ailleurs.

Avec la lente chute de la température, on sent l’été qui tire doucement sa révérence. Les rayons du soleil se radoucissent vers les quatre heures de l’après-midi, offrant le long spectacle du chatoiement des pierres de la ville. Elles passent du jaune paille, à un jaune plus soutenu avant de virer à l’orange puis au rose.

La mise en page du magazine tire elle aussi vers la fin. Et les pages imprimées trônent sur mon bureau. Je regarde l’ensemble se dessiner… Et il m’apparaît maintenant de façon flagrante combien ce numéro est éloigné de la façon dont on parle souvent de ce pays de l’extérieur.

Radars de l’actualité

De loin on le réduit à des chiffres, des statistiques, l’échelle la plus appréciée étant le nombre de morts ou d’attentats.

Mais ce n’est pas le pays où j’habite. Ce ne sont pas les hommes et les femmes que nous rencontrons. Des hommes et des femmes qui se battent oui, mais pour la vie ! Par amour pour leur famille ou leur communauté, leur tradition, leur métier, leur passion. Elle me plaît la terre de ces hommes.

Pourtant, parce qu’il n’y a pas eu de morts depuis quelques mois, Israël et la Palestine ont disparu des radars de l’actualité.

Il revient donc à Terre Sainte Magazine de vous donner des nouvelles de ce pays. Des belles nouvelles et quelque chose de la Bonne Nouvelle.

C’est la rentrée, pour nous comme pour bon nombre d’entre vous. Et Terre Sainte Magazine vous souhaite une bonne rentrée et une bonne année. On peut, car au mois d’octobre, le 4, en Israël ce sera Rosh HaChanna, le nouvel an juif et à 24 h près ce sera le nouvel an musulman.

Alors, l’an qui vient à Jérusalem ?

Dernière mise à jour: 21/01/2024 19:58

Sur le même sujet
21 novembre 2010

Au revoir père Paul